Ils se sont crus (et vus) trop beaux

Le Club de Bruges a oublié sa devise

Ils se sont crus (et vus) trop beaux

Le Club de Bruges a encore une infime chance de retrouver l'Europa League au printemps prochain, mais il faudra aller faire un résultat au PSG et compter sur une défaite de Leipzig. Où comment gâcher une chance incroyable de passer dans un groupe relevé.

Le Club de Bruges en a fait une obsession : passer le premier tour de la Ligue des Champions, comme Anderlecht et La Gantoise ont pu le faire par le passé. Cependant, vu le tirage au sort cette saison, le sort des Gazelles semblait scellé : le PSG, Manchester City et Leipzig, c’était tout simplement le groupe de la mort.

Mais en ouverture, les hommes de Clement ont pu rivaliser avec les stars du PSG et prendre un point mérité, puis dans la foulée ils se sont imposés à Leipzig. Les voyants sont alors passés au vert, et même en cas de double défaite contre Manchester City (ce qui est arrivé), Bruges avait encore son sort entre ses mains.

Mais ce jeudi matin, la Venise du Nord a la gueule de bois. Il fallait un point, ils ont pris une manita, à domicile, et durant 90 minutes le challenger brugeois a pris des coups dans les cordes sans réagir, n’étant sauvé que par Mignolet et le coup de sifflet final de l’arbitre. Ce manque de réaction a entraîné les sifflets du Jan Breydel.

La question est alors simple : est-ce que Bruges a été en surrégime en début de campagne, ou bien sont-ils dans une crise tant physique que mentale ? Un peu des deux. Contre le PSG et à Leipzig, les Brugeois ont été présents dans les duels, ont bousculé leur adversaire, se sont battus les uns pour les autres. No Sweat No Glory comme disent certains.

Mais depuis, de l’eau a coulé sous les ponts, et on pourrait même dire que les louanges sont tombées sur certaines têtes. Depuis un bon mois, plusieurs joueurs ne sont plus au niveau. Une certaine fatigue mentale et physique est arrivée dans le noyau de Philippe Clement et il faut aussi dire que certains joueurs ont tout simplement oublié de jouer pour l’équipe, mais ont plutôt pensé au nom qui est sur le dos de leur maillot. Il n’y a alors pas de miracle et les résultats s’en ressentent.

Il est clair que lorsqu’une équipe ne met pas les bons ingrédients pour gagner un match ( du physique, de la technique, et de la mentalité) cela devient très compliqué. Et cela, les Brugeois l’ont oublié depuis quelques semaines. Le talent ne suffit pas, c’est la leçon que tout un club va devoir tirer pour repartir de l’avant, à commencer par ce dimanche sur la pelouse de Genk.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos

Les plus populaires

Champions League