Cinq choses à savoir sur Braga, le futur adversaire de l'Union en Europa League

Cinq choses à savoir sur Braga, le futur adversaire de l'Union en Europa League
Photo: © photonews

Avant l'affrontement de ce jeudi, focus sur les cinq choses à savoir du club portugais.

Ce jeudi, l’Union Saint-Gilloise disputera sa troisième rencontre d’Europa League sur la pelouse de Braga. Focus sur cette équipe qui vit dans l’ombre des trois géants portugais, à savoir le Sporting Portugal, Benfica et le FC Porto.

Braga, un club historique

Créé en 1921, le club de Braga est l’un des plus vieux du pays. Bien que les Minhotos n’aient jamais remporté le championnat national, les voilà installés dans l’élite du football portugais depuis plus de 30 ans. Vainqueur de la Coupe Intertoto en 2008 et finaliste de l’Europa League en 2011 – avec une défaite face au FC Porto dans cette finale 100% portugaise -, Braga a également remporté trois Coupes du Portugal (1966, 2016 et 2021) ainsi que deux Coupes de la Ligue (2013 et 2020).

Un adversaire difficile à manœuvrer pour les clubs belges

L’Union Saint-Gilloise sera la quatrième équipe de notre Royaume à affronter Braga en Coupe d’Europe. C’est le Standard de Liège qui s’y est frotté en premier, au troisième tour de la Coupe UEFA 2008-2009. Les Rouches ne s’étaient pas montrés à la hauteur lors de la manche aller (3-0), avant de partager l’enjeu sur leur pelouse (1-1). Lors de l’édition 2011-2012 d’Europa League, le Club de Bruges avait aussi croisé le fer avec le club portugais, et ce, dès les phases de groupes. Après une victoire acquise 1-2 au Portugal, les Blauw&Zwart avaient partagé l’enjeu sur leur pelouse, 1-1. Enfin, La Gantoise a affronté Braga lors des poules de l’édition 2016-2017 d’Europa League, avec deux partages à la clé (1-1 et 2-2). En six rencontres, Braga compte donc une victoire, quatre partages et une défaite face à des clubs belges.

Gare au meilleur buteur de l’histoire du club

Ricardo Horta devrait tenir son rang face aux Saint-Gillois, ce jeudi. Le meilleur buteur de l’histoire du club, avec 92 réalisations, est en forme. Cette saison, il en est déjà à cinq buts toutes compétitions confondues, et il continue de recevoir du temps de jeu avec l’équipe nationale portugaise, malgré la forte concurrence à son poste de milieu gauche. Le joueur de 28 ans, arrivé en 2017 en provenance de Malaga, est l’une des principales menaces du club portugais.

Stéphane Demol y a évolué, sans s’y imposer

Lors du mercato estival de l’année 1994, Stéphane Demol quitte le Cercle de Bruges et rejoint le SC Braga. Son bilan est aussi simple qu’une feuille blanche : il n’a jamais porté les couleurs du club en match officiel. Il rejoint Panionios, en Grèce, un an plus tard.

Même bilan pour Anthony d’Alberto, joueur de Braga entre 2015 et 2018. L’ancien du Sporting d’Anderlecht a porté les couleurs de l’équipe réserve à 70 reprises, distillant même huit passes décisives. Il n’a cependant jamais reçu sa chance en première division.

Francisco Trincao, la plus belle vente de l’histoire du club

A l’été 2020, Trincao quitte le SC Braga et rejoint le FC Barcelone contre 31M€. Il s’agit de la plus grosse vente de l’histoire du club, qui a également accueilli plusieurs joueurs assez connus du grand public tels que Xeka (Lille), Rafa Silva (Benfica) et Eder, buteur décisif pour le Portugal face à l’Equipe de France en finale du championnat d’Europe 2016.

Braga, c'est un adversaire délicat, en confiance, mais malgré tout à la portée d'Unionistes toujours aussi surprenants. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Walfoot.be

Plus de 7661 fans de football se sont déjà inscrits!

Avec la newsletter de Walfoot, vous recevez quotidiennement toutes les dernières news foot concernant vos équipes, compétitions et joueurs favoris, dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news

Les plus populaires

Europa League