Le Standard "s'insurge" de la décision de la Commission des Licences et fait appel

Redaction
| 0 réaction
Le Standard "s'insurge" de la décision de la Commission des Licences et fait appel

Le Standard privé de licence, c'est l'une des surprises du jour, mais le club liégeois n'a évidemment pas l'intention d'en rester là.

Quelques dizaines de minutes après avoir essuyé un refus de la Commission des Licences, le Standard a communiqué. Le club liégeois précise d'abord les deux raisons qui l'ont privé de licence: un souci avec les primes des joueurs et un autre avec la vente du stade, qui a été interprété par la Commission des Litiges "comme un simple projet". 

Mais le club n'a évidemment pas l'intention d'en rester là et insiste: le stade est vendu et un compromis de vente a été signé "en bonne et due forme". Le Standard ira donc défendre sa cause devant le Cour Belge d'Arbitrage du Sport (CBAS), pour obtenir le précieux sésame? 

Le communiqué du Standard de Liège  

Ce mercredi 8 avril, la Commission des Licences a informé notre club que la licence demandée pour la saison 2020-2021 ne lui était pas attribuée. Les raisons invoquées : - le non-respect du délais requis pour la preuve de paiement des primes de quelques joueurs. - Le compromis de vente du stade, signé le 31 mars, a été interprété par la commission des licences comme un simple « projet » alors que le document communiqué portait les signatures des acheteurs et vendeurs et les engage de manière irrévocable. Ici, le club s’insurge totalement contre cette mauvaise interprétation : il s’agit bien d’un compromis de vente du stade en bonne et due forme. Notre club conteste donc vigoureusement cette décision inique et ira défendre ses intérêts devant la Cour Belge d’Arbitrage pour le Sport.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos