Yannick Carrasco, loin d'être le seul "Saoudien" de l'Euro : Roberto Martinez les adore, trois anciens de Pro League aussi dans le coup

Yannick Carrasco, loin d'être le seul "Saoudien" de l'Euro : Roberto Martinez les adore, trois anciens de Pro League aussi dans le coup

La sélection de Yannick Carrasco fait grand bruit, chez nous. Un joueur parti en Arabie Saoudite a-t-il encore le rythme d'un championnat d'Europe ? En tout cas, le joueur d'Al-Shabab pourrait retrouver certains adversaires en club...

S'il était attendu de voir un joueur qui a pris part à chacun des matchs de qualification dans le groupe présent à l'Euro 2024, la sélection de Yannick Carrasco est la source de certaines discussions, chez nous. 

Un joueur qui évolue quotidiennement en Arabie Saoudite a-t-il encore le niveau, le rythme pour tenir la cadence dans un championnat d'Europe ? Et encore plus dans la (probable) peau d'un titulaire (huit fois en douze matchs sous Tedesco) ? 

Une chose est certaine, le joueur d'Al-Shabab ne sera pas seul, et pourrait rencontrer plusieurs adversaires de club lors du tournoi. Ils sont au nombre de dix, en attendant les dernières sélections. 

Roberto Martinez compte sur les "Saoudiens"

La Belgique l'a appris (à ses dépens ?), Roberto Martinez est un conservateur. Le sélectionneur du Portugal a un groupe en tête qu'il ne modifie que très peu, sans toujours prendre en compte la situation individuelle des joueurs. 

Dès son arrivée, l'ancien sélectionneur de Belgique a dû gérer le "cas" Cristiano Ronaldo, plus aussi évident à placer dans un collectif. Martinez l'a, bien sûr, fait, et avec un grand succès, en qualifications. Il était donc indéniable de voir la légende portugaise évoluant désormais à Al-Nassr dans la sélection. 

C'était peut-être moins flagrant pour Ruben Neves, d'Al-Hilal, et Otavio, d'Al-Nassr. Le championnat portugais regorge de jeunes talents au milieu de terrain, et notre ancien sélectionneur est critiqué pour avoir continué à faire confiance aux mêmes joueurs. Reste à voir si cette fois, pour lui, l'histoire sera différente. 

Trois anciens de Pro League et un petit air de Gaume...

La Serbie est, pour le moment, le deuxième pays qui compte le plus sur la Saudi Pro League, avec deux joueurs sélectionnés : Sergej Milinkovic-Savic (son frère Vanja, ancien portier du Standard et actuel gardien du Torino, sera aussi de la partie) et Aleksandar Mitrovic, l'ancien attaquant d'Anderlecht. 

Les deux joueurs sont coéquipiers à Al-Hilal, avec le Portugais Ruben Neves. Al-Hilal, deuxième club saoudien le plus représenté, derrière Al-Nassr, qui compte quatre joueurs : CR7 et Otavio, mais aussi l'Espagnol Aymeric Laporte et le Croate Marcelo Brozovic

Pour revenir au troisième ancien joueur de Jupiler Pro League, il s'agit de l'Écossais Jack Hendry (ex-Club de Bruges), qui évolue à Al-Ettifaq, aux côtés d'un certain Georginio Wijnaldum, qui disputera également la compétition. 

Il nous reste à vous apporter une petite touche de Gaume, avec N'Golo Kanté. Le nouveau propriétaire de Virton fait son grand retour en sélection française, à la grande surprise, pour la première fois depuis son arrivée à Al-Ittihad.

Ces joueurs voudront, aussi, prouver que la Saudi Pro League est assez compétitive et qu'il est possible d'y rester proche de son meilleur niveau. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news