Interview Clément Libertiaux a tourné la 'page Mouscron': "De bons souvenirs, mais aussi de la déception"
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Transféré à la RAAL, Clément Libertiaux revient sur ses trois ans à Mouscron

Clément Libertiaux a tourné la 'page Mouscron': "De bons souvenirs, mais aussi de la déception"
Photo: © photonews

Après trois ans à Mouscron où son contrat expirait le 30 juin prochain, Clément Libertiaux a décidé de s'engager définitivement avec la RAAL, où il était prêté depuis début janvier. Il jette un dernier regard sur son aventure mouscronnoise. Et il part avec de bons souvenirs, mais aussi des regrets.

De nombreux bons gardiens sont passés par le Canonier en même temps que Clément Libertiaux. Logan Bailly, Olivier Werner et plus récemment Jean Butez ont notamment devancé le Namurois dans la hiérarchie des derniers remparts mouscronnois.

Un match en D1: "Mon meilleur souvenir"

Mais ça n’a pas empêché Clément Libertiaux de goûter aux joies de la Pro League. C’était un soir de décembre 2017, à domicile, contre Saint-Trond. "Ça restera mon meilleur souvenir avec l’Excel. C’est le club qui m’a offert mon premier match en D1 et mon premier contrat pro. C’était une belle aventure et je ne l’oublierai pas", confie-t-il. 

Et s’il confie également avoir conservé quelques bons amis au Canonnier, Jean Butez et Benjamin Van Durmen en tête, le gardien de 22 ans referme aussi la page avec quelques regrets. "Dommage de n’avoir joué qu’un seul match", regrette-t-il.

"Pas de temps de jeu en playoffs 2? Dommage!"

"J’aurais aimé et je pense que je méritais un peu plus de temps de jeu. Surtout en playoffs 2. D’autant que Mouscron n’avait pas la licence européenne et n'avait donc rien à jouer en playoffs. Il y avait eu des promesses, donc je m’attendais à jouer un peu, mais on sait que les promesses en football ne valent pas grand-chose..."

C’est d’ailleurs l’un des seuls reproches qu’il fait à l’Excel, qui ne laisse pas toujours la chance aux jeunes de s’exprimer. « C’est dommage que Mouscron ne joue pas plus cette carte-là. Il y a du talent au Futurosport, mais parfois, le club préfère aller chercher des joueurs étrangers", conclut celui qui s’est engagé pour un an avec la RAAL.

Le 2 décembre 2017, lors d'un partage contre Saint-Trond (1-1), Clément Libertiaux disputait ses toutes premières minutes en Pro League. 
Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos