Marc Grosjean va faire son retour à l'Union, "le favori au titre" : "J'aurai un pincement au coeur"
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti depuis Pairay
| 0 réaction

Marc Grosjean va faire son retour à l'Union, "le favori au titre"

Marc Grosjean va faire son retour à l'Union, "le favori au titre" :  "J'aurai un pincement au coeur"
Photo: © photonews

Le RFC Seraing se déplacera du côté de l'Union Saint-Gilloise samedi soir lors de la quatrième journée de Proximus League. Un match particulier pour Marc Grosjean qui fera son retour à Bruxelles, deux ans après son départ.

Après avoir débuté la saison par deux victoires, Seraing vient de subir sa première défaite contre Westerlo (0-2) dimanche dernier. Après l'ogre campinois, place à l'ogre bruxellois ce samedi soir. "Le candidat N°1 concernant le titre, ils doivent monter cette saison. De plus, avec quatre promus et le Club Next, c'est l'année ou jamais pour eux de faire leur retour au sein de l'élite", confie Marc Grosjean. "Les joueurs ont envie de renouer avec la victoire après la défaite le week-end dernier. De plus, il y a une motivation supplémentaire concernant le fait de rencontrer le favori mais il y aura de l'adversité en plus avec les 1.500 supporters unionistes", a souligné le Liégeois qui fait son retour à l'Union.

"Je ne cache pas que j'aurai un pincement au coeur quand je monterai sur la pelouse. Je n'ai pas eu la chance de voir la fin des travaux quand je suis parti. J'ai passé trois belles saisons là-bas et je suis content d'avoir pu apporter ma pierre à l'édifice. Nous avons professionnaliser la structure en place. Il n'y avait pas de bureau pour le T1, pas d'entraîneur des gardiens à temps plein, pas de préparateur physique et pas de kinésithérapeute présent lors des entraînements. C'était dramatique et nous avons remédier à cela et pousser à l'aménagement du stade en parvenant à nous maintenir en D1B", a ajouté l'ancien coach du club bruxellois avant de poursuivre.

"Avec le plus petit budget à l'époque, nous avons réalisé de belles choses et avons déniché de très bons joueurs comme Peyre, Fixelles, Tabekou, Perdichizzi, Hamzaoui, Kis pour ne citer qu'eux. Puis, ce travail qui a permis au club d'en être là aujourd'hui et de pouvoir jouer le titre désormais. Notre travail a suscité l'intérêt à l'étranger et le propriétaire de Brighton, Tony Bloom a racheté le club. Ils ont des moyens financiers importants et je leur souhaite le meilleur et la montée. Néanmoins, j'espère que nous les battrons avec Seraing", a conclu Marc Grosjean.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos