Le VAR, le PC de Kompany et un parralèle avec le Standard: "Si on se trompe, on a l'air stupide"
Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction

Philippe Clement ne veut plus discuter des décisions des arbitres sans voir les images

Le VAR, le PC de Kompany et un parralèle avec le Standard: "Si on se trompe, on a l'air stupide"

Philippe Clement n'a pas pu éviter les questions à propos des décisions du VAR lors du derby brugeois. Il a préféré justifier son refus de s'exprimer.

C'est l'un des tournants du match. Alors que le Cercle venait d'égaliser en tout début de seconde période par Musaba, Simon Deli tacle ce même attaquant dans le rectangle. Monsieur Visser n'hésite pas et siffle penalty pour les visiteurs. Alors qu'Hotic est prêt à le tirer, l'arbitre va consulter les images et change sa propre décision.

Au vu des images, nous sommes pratiquement dans la même situation que lors de l'accrochage entre Bodart et Michiel Jonckheere lors de Standard - Courtai. Il semble que l'attaquant du Cercle tombe bien avant le léger contact, c'est du moins ce que l'arbitre a estimé. En conférence de presse, nous avons posé la question aux deux entraîneurs de la rencontre.

Philippe Clement n'a pas voulu répondre et il explique pourquoi: "Je l'ai déjà dit plusieurs fois la saison dernière: nous n'avons pas la possibilité de revoir les images avant de répondre aux interviews ou avant de venir en conférence de presse. Après, si on répond et que l'on se trompe, on a l'air stupide. Il faudrait nous laisser regarder les images, au ralenti, comme les arbitres, et là nous pourrions nous prononcer".

Pourtant, on a bien vu distinctement que sur le banc du Sporting d'Anderlecht, le staff bruxellois a un ordinateur et a donc les images. Là aussi Philippe Clement explique la situation: "Nous avons aussi des images, mais qui sont filmées par nos soins, c'est la règle. Nous n'avons pas les ralentis, pas les "slow-motions" pour pouvoir nous faire une idée."

Paul Clement abonde dans ce sens: "Je n'ai pas non plus vu les images. Selon moi il y a un contact, mais je suis à près de 50 mètres."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos