Jonathan D'Ostilio, capitaine fier et heureux: "Nous n'avons pas à rougir"

Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction
Jonathan D'Ostilio, capitaine fier et heureux: "Nous  n'avons pas à rougir"

Jonathan D'Ostilio analyse la rencontre de son équipe, et malgré la défaite le positivisme règne dans les travées de Rocourt.

Le capitaine du RFC Liège, Jonathan D'Ostilio, avait tout de même un peu de déception dans la voix quelques minutes après la défaite de son équipe contre Anderlecht en Coupe de Belgique: "C'est un mélange de sentiments", nous confie le latéral gauche. "D'un côté nous pouvons être fiers d'avoir tenu la dragée haute à un club comme ça, car on leur a posé des difficultés, de l'autre on a un regret de ne pas avoir concrétisé nos quelques occasions. On sait qu'à ce niveau il faut marquer quand on en a la possibilité."

Cela vaut aussi pour les buts encaissés, surtout le premier: "On ne peut pas se permettre de leur laisser le moindre centimètre d'espace et c'est ce qui a fait la différence aujourd'hui. On leur a laissé des espaces deux fois... et c'est deux buts. Mais nous n'avons pas à rougir".

Contrairement à la rencontre entre Seraing et le Standard, le choc de Rocourt s'est joué sur un beau terrain puisqu'il s'agit d'un synthétique: "C'est une bonne chose d'avoir eu ce synthétique, même si on sait qu'Anderlecht n'aime pas trop cela. On savait que ça nous donnerait un petit avantage, et qu'on pouvait tirer profit du petit terrain pour former un bloc compact"

Cela n'aura pas suffit pour les Liégeois, qui quitte donc la compétition, mais la tête haute.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos