Dieumerci Ndongala préface la finale de Coupe : "Léger avantage à Genk"

Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction
Dieumerci Ndongala préface la finale de Coupe : "Léger avantage à Genk"
Photo: © photonews

Ce dimanche soir, le Standard de Liège affrontera Genk en finale de Coupe de Belgique. Les deux clubs se sont déjà affrontés deux fois en finale. En 2000, les Limbourgeois s'étaient largement imposés (4-1). Le Standard avait pris sa revanche en 2018 en s'imposant lors des prolongations.

Malheureux finaliste avec Genk, Dieumerci Ndongala était présent sur la pelouse du Stade Roi Baudoin en 2018 lors de la huitième Coupe remportée par le Standard de Liège. "Ce n'était pas un beau match, c'était pauvre en occasions et il faisait glacial ce 17 mars 2018. Pas évident de développer son jeu sur un terrain quasiment gelé. Puis, Renaud Emond a ouvert le score durant les prolongations et nous ne sommes pas parvenus à revenir. Nous étions très déçus car il n' y a rien de pire que de s'incliner en finale", a expliqué le joueur de l'APOEL Nicosie.

© photonews

Ce dimanche, le match devrait être plus passionnant entre les deux formations. Le joueur passé par les deux clubs donne un léger avantage à Genk. "Ils sont favoris. Certes, ils ont perdu contre l'Antwerp lors de la dernière journée de championnat après avoir mené 2-0, mais les Limbourgeois partent avec un petit plus selon moi. Une équipe plus stable qui marque tout le temps. Ils sont restés muets devant le but adverse seulement à quatre reprises cette saison. Le trio d'attaque Ito, Onuachu et Bongonda fait des ravages. Théo est étincelant et a toutes les qualités nécessaires pour bientôt devenir un Diable Rouge. Avec tout le respect que j'ai pour Yari Verschaeren, si celui-ci est repris, Théo devrait l'être au vu des ses stats et son temps de jeu", a souligné l'ancien Genkois avant d'évoquer les Rouches.

© photonews

"Le Standard de Liège est peut-être moins stable, mais ce club est capable du pire comme du meilleur. Cette saison, ils sont très forts en Coupe et viennent de signer un 9 sur 9 en championnat. De plus, Mbaye Leye est un spécialiste de la Croky Cup. Il a gagné trois finales de Coupe avec trois clubs différents (La Gantoise, le Standard et Zulte-Waregem) et pourrait devenir le premier dans l’histoire du football belge à gagner le trophée comme joueur puis comme entraîneur. Un jeune coach ambitieux qui est en train d'apposer sa griffe et une philosophie de jeu. Le coach idéal pour le matricule 16, mais il faut également lui laisser du temps", a confié l'international congolais avant d'évoquer le petit handicap du Standard lors de la finale à venir. "Le club devra se passer de Merveille Bokadi et c'est vraiment dommage. Il a réalisé une saison formidable et était devenu le patron de la défense. Disputer cette rencontre ô combien importante sans lui, c'est très fâcheux voire préjudiciable", a conclu l'ailier âgé de 29 ans.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos