đŸŽ„ Au tour de l'Union de se sentir volĂ©e par l'arbitrage : "C'est une Ă©norme blague !"

đŸŽ„ Au tour de l'Union de se sentir volĂ©e par l'arbitrage : "C'est une Ă©norme blague !"
Photo: © photonews

Y avait-il penalty pour Westerlo en toute fin de rencontre ce samedi ? TrÚs probablement, mais pour Alexander Blessin, le VAR n'aurait de toute façon pas dû intervenir.

La boîte de Pandore a été ouverte : désormais, à chaque rencontre, il y a débat sur l'arbitrage et le VAR. Et tous les arbitres qui en parlent commencent par la même phrase : "Je n'aime pas parler de l'arbitrage, mais...". C'est ainsi que Florian Kohfeldt a débuté sa conférence de presse à Bruges, avant d'évoquer le carton rouge qu'aurait peut-être dû recevoir Simon Mignolet (lire ici). Et Alexander Blessin en a fait de même.

Le VAR devait-il intervenir ? 

"Je n'aime pas parler de l'arbitrage, mais c'est une énorme blague", lance Blessin au micro de Sporza après le partage contre Westerlo (2-2). En toute fin de rencontre, sur un contact entre Kevin McAllister et Matija Frigan à la limite du rectangle, l'arbitre ne sifflait rien, avant que le VAR intervienne et désigne un penalty. "Je suis en faveur du VAR et j'en parle toujours de manière positive, mais cette fois, après avoir revu les images 10 fois, c'est une blague". 

Pour Blessin, la vidéo n'aurait pas dû intervenir. "L'arbitre avait une vue dégagée sur la phase et n'aurait donc dû être appelé qu'en cas d'erreur "clear & obvious", non ? Ce n'était pas le cas. Je pensais que la VAR était là pour aider les arbitres", peste le coach de l'USG. "C'est vrai que nous aurions dû tuer le match. Mais la vidéo doit être là pour faciliter la tâche des arbitres, pas la compliquer. Les règles doivent être plus claires". Vous vous ferez une idée sur base des images, ci-dessous...

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Inscrivez-vous maintenant Ă  la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news