Renaud Emond, l'albatros courageux

Antoine Arnould
| 0 réaction
Renaud Emond, l'albatros courageux
Photo: © photonews

Alors qu'Oularé, Avenatti et Cop ont tous joué contre le Borussia Dortmund, Renaud Emond n'était pas de la partie. Un choix qui confirme donc le départ du Gaumais, annoncé en partance pour Nantes.

Le Standard a acheté Renaud Emond durant l’été 2015 à Waasland-Beveren pour 1,5 millions d’euros. Depuis, il a disputé 139 matchs pour les Rouches. Le Gaumais restera certainement sur le bilan correct de 43 buts.

Souvent décrié pour ses manquements techniques, le Virtonais aura aussi délivré 7 passes décisives, mais en quatre saisons et demie. S’il n’est pas réputé pour être le plus grand technicien, il faut tout de même reconnaitre – au moins – deux choses en sa faveur : sa persévérance et son sens du but.

Ces derniers mois, le natif de Virton est le meilleur buteur d’un grand club comme le Standard. Même si tous les joueurs n’ont pas eu des Carcela ou Junior Edmilson pour leur donner des caviars, il s’agit d’une performance valorisante. A tel point que le montant de son transfert annoncé (3,5 millions d’euros) peut paraître faible pour un buteur de cette époque.

Emond, l'albatros

Outre ses célébrations mimant l’envol, Emond a démarré sa carrière au Standard difficilement, tel l’albatros qui, par son envergure, peine à s’envoler rapidement. Si l’albatros peut atteindre une envergure de 3,4 mètres, le Gaumais peut valoir autant de millions d’euros.

La première saison de Renaud Emond est, en effet, bien plane : en 25 matchs et 898 minutes, l’attaquant n’a inscrit que 2 goals. La saison suivante, le Belge en marque trois, en 16 matchs.

C’est sous Sa Pinto que l’albatros va prendre son véritable envol. Tel un diesel, il trouve finalement le chemin des filets à 15 reprises, dont 5 buts importants en Play-Offs 1 et six cruciaux en Coupe de Belgique.

Sous Michel Preud’homme, Renaud Emond n’est toujours pas des plus élégants. Mais il reste efficace et rend des loyaux services. D’autant plus quand on connaît le rôle spécifique et exigeant réclamé par le coach liégeois à ses attaquants. Emond sera resté le plus prolifique : il plante 16 goals toutes compétitions confondues la saison passée.

A présent, Emond s’apprête à rejoindre Nantes et un championnat qu’il apprécie, avec au compteur sept buts cette saison. Certes, il en a raté des tout faits et n’a pas toujours pesé dans le jeu comme certains supporters du Standard l’auraient apprécié. Il laissera tout de même l’image d’un battant, prêt à être décalé sur le flanc ou à redoubler d’effort pour le collectif. Tous les attaquants ne peuvent pas en dire autant.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos