Analyse L'Antwerp tout proche des trophées individuels : un symbole de la renaissance du Great Old

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
L'Antwerp tout proche des trophées individuels : un symbole de la renaissance du Great Old

Pas de Soulier d'Or pour Mbokani, mais une seconde place méritée ; Laszlö Bölöni a terminé second, loin derrière l'indiscutable Philippe Clément ; Sinan Bolat a terminé juste derrière Simon Mignolet au classement du meilleur gardien. Aucun trophée, mais un signal fort.

Difficile de dire que Laszlö Bölöni a donné du fil à retordre à Philippe Clément : avec ... 169 points (logiques, il le reconnaît lui-même) de retard, l'entraîneur de l'Antwerp s'est cependant imposé comme "best of the rest" pour le titre de meilleur entraîneur. Bölöni, l'un des plus coachs les plus expérimentés de notre élite (et après Dury, celui en place depuis le plus longtemps), a construit un projet menant l'Antwerp du statut de promu à celui d'outsider pour le titre. 

L'argent dans trois catégories 

Et les résultats du Soulier d'Or le montrent. Sinan Bolat pouvait être déçu l'année passée quand Lovre Kalinic le devançait de manière peu compréhensible au classement du meilleur gardien ; cette saison, il s'incline plus logiquement devant Simon Mignolet, mais est classé second. 

Et bien sûr, il y a Dieumerci Mbokani : à 34 ans, le meilleur buteur de l'élite était le favori de beaucoup et son second Soulier d'Or n'aurait pas surpris grand monde. Il n'est finalement pas devenu le premier anversois à se chausser d'or depuis Wilfried Van Moer en 1966, mais ne comptait que 19 points de retard sur Hans Vanaken. Seule catégorie sans joueur du Great Old pour briller : celle d'Espoir de l'année, symbole d'une équipe expérimentée. 

Gare au G5 

Le "G5" serait-il sur le point d'être chamboulé ? Bruges, Standard, La Gantoise, Genk et Anderlecht : voilà le G5 "historique", dont deux membres sont actuellement hors du top 6. Quelques saisons ne suffisent pas à détricoter l'histoire, et le RSCA n'est évidemment pas un moins grand club par sa moindre saison, tandis que Genk est champion en titre et reste régulier sur les dernières années. 

Mais avec un Sporting Charleroi qui se targue d'être le sixième club de Belgique sur les dernières années et ambitionne de s'installer au (sub)top et un Antwerp visiblement sérieux dans ses envies de titre et d'Europe, le G5 devra bientôt être renommé G6. On en prend le pari : dans un an, l'Antwerp sera encore bel et bien présent au gala du Soulier d'Or. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos