Le retour de la Pro League : au KV Ostende, tout est à rebâtir

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Le retour de la Pro League : au KV Ostende, tout est à rebâtir

Dans moins d'un mois, si tout se passe bien, la Jupiler Pro League fera son retour. L'heure pour nous de vous présenter les équipes de cette saison 2020-2021.

Après le Beerschot et OHL, tous deux candidats à la montée, et en partant toujours du principe que la Pro League forcera la décision d'une D1A à 16 sans Waasland-Beveren, parlons désormais du 15e de la saison écoulée : le KV Ostende, passé tout près de la catastrophe et qui place de grands espoirs en son nouvel investisseur, le Pacific Media Group. 

Une nouvelle ère ambitieuse ? 

PMG semble prêt à mettre de l'argent sur la table à Ostende, plusieurs millions d'euros ayant été débloqués pour permettre d'éviter au club de lutter jusqu'au bout pour son maintien. La saison écoulée avait été dramatique tant dans le jeu que dans les résultats et financièrement, le KVO était au bord du gouffre. 

Les investisseurs américains veulent mettre l'accent sur la jeunesse, locale et nationale (l'arrivée récente du jeune Arthur Théate en provenance du Standard le prouve). Mais il va falloir travailler dur à la reconstruction du noyau ... 

Tout est à refaire 

C'est simple : le KV Ostende ne comptait ce lundi, d'après son site officiel, que 14 joueurs dans son noyau, auxquels il faut ajouter le nouveau-venu Théate. Faes et Milovic partis, l'axe de la défense est le grand chantier ostendais et il est temps, à moins d'un mois de la reprise, de s'y mettre. C'était chose faite ce mardi avec le transfert de Frederik Jäkel, enfin un central - le groupe ne comptait jusque là que des latéraux ...

Les autres postes ne sont pas en reste : ayant misé principalement sur des prêts, le KVO se retrouve bien démuni. Palaversa, Sylla, Verstraete, Vargas, Sanneh, Akpala, Niane, Sagna : tous arrivaient en fin de contrat ou en fin de prêt. Une armada de mercenaires qui formaient un groupe talentueux mais hétérogène, la sauce n'ayant jamais pris ... et qui sont désormais soit libres, soit repartis chez leur propriétaire. 

On ne peut donc pas cacher un certain pessimisme pour le KV Ostende : si, financièrement, les soucis semblent terminés, les Côtiers risquent fort de demander et d'obtenir facilement leur licence ... pour la D1B au terme de la saison 2020-2021. Tout dépendra du mercato du KVO, qui sera certainement le plus chargé de Pro League. Il faudra scouter avec talent ...

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos