Comme un parfum de crise
Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction

Le Club de Bruges n'est plus aussi dominant que la saison dernière

Comme un parfum de crise

Il ne faut pas se mentir: le début de saison du Club de Bruges n'est pas à la hauteur des espérances et malgré les avertissements, les joueurs n'ont pas retenu les leçons.

Si on prend le classement de la Pro League, le Club de Bruges n'est pas dans les problèmes. Après tout, ils n'ont que deux points de retard sur Charleroi. Si on prend le classement des Gazelles en Ligue des Champions, il est clair que les résultats sont positifs.

Mais si on prend cependant les résultats de Bruges dans son ensemble, il est clair que les supporters peuvent être déçus. Dans ce mini bilan que nous pouvons tirer en ce début novembre, il y a même quelques déceptions.

Bruges 
Brugge

La première, c'est la finale de la Coupe de Belgique. L'Antwerp a joué un bon match, mais avec une équipe décimée. En face, Bruges avait pratiquement le luxe de pouvoir aligner sa meilleure équipe, mis à part les malades de la semaine, et cette défaite fut un échec tant le Club court après un doublé coupe-championnat depuis très longtemps.

En championnat, ce n'est pas non plus le rêve. Deux défaites à domicile contre Charleroi et le Beerschot, des points perdus bêtement en ayant mené au score (Standard, Malines) et surtout une mentalité défaillante à certains moments, comme l'a souligné Clement en conférence de presse ce samedi.

Philippe Clement

Pourtant, depuis le début de la saison, Clement a eu le loisir de prévenir ses hommes et il l'a fait à plusieurs reprises. Il a parlé du danger d'une saison post-titre, d'un possible manque d'engagement de ses joueurs, et voilà maintenant qu'il est obligé de rappeler à ses joueurs que le championnat domestique est un must. La situation est préoccupante.

La question a le mérite d'être posée: est-ce que les joueurs de l'équipe ont encore l'envie de prester en équipe ou certains jouent-ils pour leur futur transfert? Chacun se fera sa propre opinion mais une chose est claire: ce qu'il s'est passé ce samedi ne devra plus se reproduire. Les places seront chères pour être dans le top 4 et désormais les places seront chères dans le onze de base.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos