Charleroi et Eupen pour finir sur une bonne note?

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Charleroi et Eupen pour finir sur une bonne note?
Photo: © photonews

Dernier rendez-vous de la saison pour le Sporting de Charleroi et l'AS Eupen, qui n'ont pas su rester dans la course aux playoffs pour la dernière journée. Un match pour du beurre, mais aussi pour bien finir.

Le contexte: pour l'honneur 

Ce Charleroi-Eupen sera le seul match sans enjeu du week-end en Pro League. Car si Genk et l'Antwerp sont déjà qualifiés pour les playoffs 1, ils auront pour objectif d'engranger de précieux points, avant d'entamer le sprint final. Charleroi et Eupen n'ont absolument plus rien à jouer et s'affronteront pour l'honneur sur la pelouse du Mambourg. Mais avec la ferme intention de ponctuer cette saison sur une note positive. 

Ce qu'ils en pensent 

Entraîneurs et joueurs n'ont d'ailleurs pas caché leurs envies de victoire en conférences de presse d'avant-match.  

Karim Belhocine: "C'est important de finir par une victoire" 

Jordi Amat: une belle saison, mais des regrets 

Demi-finalistes de la Coupe de Belgique et en course pour le top 8, les Pandas auront aussi à cœur d'ajouter quelques points à leur besace, surtout qu'ils terminent cet exercice avec des regrets. "Nous allons jouer pour notre honneur. En cas de victoire contre Charleroi, nous pouvons les dépasser au classement. Nous voulons également terminer la saison sur une belle note, tant pour nous que pour les supporters", disait Jordi Amat en préface de ce déplacement à Charleroi. 

Les sélections 

Une rencontre qui se disputera sans plusieurs joueurs majeurs des deux camps. En plus de Rocky Bushiri et Gary Magnée, Benat San José et l'AS Eupen seront privés de Mamadou Koné et d'Adriano. Le Sporting de Charleroi devra faire sans les blessés de longue date (Steeven Willems et Ken Nkuba), mais aussi sans Jules Van Cleemput, suspendu, et sans Ognjen Branjes, blessé. 

Le match aller 

Le Sporting de Charleroi aura une petite revanche à prendre, samedi soir, sur sa pelouse. Car les Zèbres n'avaient quasiment pas existé au Kehrweg lors du match aller. Smail Prevljak avait ouvert le score en première période et Charleroi avait coulé en seconde période (autobut et réalisation de Julien Ngoy), malgré la réduction du score par Joris Kayembe en toute fin de rencontre. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos