Kristoffer Olsson, un bilan mitigé en Russie : "Il n'a rien montré d'extraordinaire"

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Kristoffer Olsson, un bilan mitigé en Russie : "Il n'a rien montré d'extraordinaire"

L'arrivée de Kristoffer Olsson au RSC Anderlecht a provoqué des applaudissements unanimes : "Magic" Verbeke, le surnom que les supporters semblent lui donner désormais, aurait réussi un autre miracle. Côté russe, on semble plus nuancé.

"Pendant deux ans en Russie, Kristoffer Olsson n'est resté dans les mémoires pour à peu près rien". Quand nous recevons la réponse de Mark Bessonov, journaliste pour le média Sport24.ru et spécialiste du FK Krasnodar, difficile de réprimer un sourire tant le propos est typique de la franchise russe, un peu pince-sans-rire. Le fait est que si Olsson est arrivé en Russie en janvier 2019 entouré de grands espoirs, il ne semble pas forcément avoir laissé un souvenir impérissable. Son rôle, tout d'abord, semble avoir été mal compris dès le début. 

olsson

"Olsson est arrivé il y a deux ans pour remplacer Mauricio Pereyra, qui avait une grande influence sur le jeu offensif, et il n'y est pas vraiment arrivé", estime Bessonov. Avec 4 buts et 7 assists en 80 matchs, contre 9 et 14 en 76 en Suède, Olsson n'a en effet pas pu avoir le même impact à Krasnodar qu'à l'AIK Lorna. "Peut-être n'a-t-il pas su s'adapter au jeu du FK, avec une forte possession de balle. Peut-être ne s'est-il pas adapté en Russie", se demande notre interlocuteur. L'évolution du rôle d'Olsson à Krasnodar est claire : d'abord aligné en tant que milieu offensif, remplaçant Pereyra poste pour poste, il reculera au fur et à mesure dans le jeu pour y devenir un box-to-box. 

"Indéniablement un bon joueur"

Un avis plus nuancé nous est fourni par le média Russian Football News, collectif de journalistes russes accrédités et couvrant l'actualité de la Premier Liga (en anglais) sur Twitter (14.000 abonnés). "Kristoffer est indéniablement un bon joueur, bon dans la conservation du ballon, fort techniquement et qui a marqué quelques jolis buts. Il nous a paru être le genre de joueur qui n'a rien de particulièrement hors du commun, mais qui sait parfaitement se fondre dans un système", lit-on. 

Olsson Kristoffer
© photonews

Même son de cloche chez Philippe Ray, propriétaire du compte FK Krasnodar France et rédacteur pour le célèbre média spécialiste des pays de l'Est Footballski. "J'ai trouvé le parcours d'Olsson à Krasnodar satisfaisant, sans être non plus exceptionnel. C'est dans les récupérations hautes et sur les contre-attaques qui en résultaient que j'ai trouvé qu'il était le plus percutant. Il est beaucoup plus à l'aise dans le fait d'enchaîner des passes courtes et des une-deux que dans les longs ballons aériens. Je me rappelle l'avoir désigné plusieurs fois comme un des meilleurs joueurs sur une poignée de matchs", nous explique-t-il. 

Il n'a pas forcément l'impact nécessaire pour tirer son équipe vers le haut 

"Il n'était cependant pas aussi indispensable que son compatriote Granqvist, et lorsque le milieu de Krasnodar était en difficulté face à une équipe défensive, je n'ai pas souvenir que Olsson ait eu grand impact pour tirer le niveau par le haut", reconnaît ensuite Philippe. "C'est un bon joueur, souvent utile, mais pas vraiment une individualité. On remarque clairement sa présence quand il joue, mais il n'est pas assez exceptionnel pour qu'on se dise en son absence que Krasnodar aurait roulé sur son adversaire si Olsson avait été là". 

Une vente bienvenue pour Krasnodar

Bref, Kristoffer Olsson donne l'impression d'avoir soufflé le chaud et le froid durant son passage au FK Krasnodar. "Il donnait souvent l'impression de pouvoir prendre un carton rouge à n'importe quel moment, faisait des fautes un peu grossières à chaque match", ajoutent les rédacteurs de Russian Football News, ce qu'approuve Mark Bessonov de Sport24 : "Olsson a fait de grosses erreurs sur le plan défensif". 

Au vu du nombre des places limitées réservées aux joueurs étrangers en Russian Premier League, Krasnodar a donc résolu assez aisément de se séparer du Suédois. "Il n'est pas forcément meillleur que les Russes jouant à sa position. Sa vente est donc un bon deal pour Krasnodar. Mais je ne parlerais cependant pas d'échec le concernant car c'est un joueur polyvalent, utile, même s'il n'a rien montré d'extraordinaire", conclut un Bessonov qu'on devine donc être peu fan du joueur. Les supporters du RSC Anderlecht se feront leur propre opinion assez rapidement. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos