Jordi Condom garde le sourire : "Pour moi, c'est comme si Seraing s'était qualifié"

Florent Malice
Florent Malice depuis le Pairay
| 0 réaction
Jordi Condom garde le sourire : "Pour moi, c'est comme si Seraing s'était qualifié"

Jordi Condom avait vite effacé la déception d'une élimination aux tirs au but. Pour le Catalan, ne reste que le positif : la belle prestation sérésienne.

En conférence de presse, le volubile Jordi Condom avait déjà retrouvé son sourire, lucide : "L'objectif de Seraing, ce n'est pas la Coupe. Pour moi, ce soir, c'est comme si on avait gagné, comme si on s'était qualifiés", affirme le Catalan. "Boulenger qui se blesse à l'échauffement, puis Poaty en début de match, ce sont deux maillons importants de notre défense. C'est déjà David contre Goliath, mais avec des blessés ...". 

Pourtant, Seraing a pris Anderlecht à la gorge. "C'était l'objectif", révèle Condom. "On savait que c'était une équipe à mettre sous pression et c'est ce qu'il fallait faire directement. Ca a marché et on mène 2-0. Mais Saint-Nicolas est passé avant le match et pendant le match, ça a distribué des cadeaux", blague-t-il ensuite. "On leur offre ces deux buts aussi. S'ils ne reviennent pas si vite, qui sait ... Et ce penalty aussi est concédé bêtement, il n'y a aucun danger". 

Une bonne récupération 

Condom espère désormais qu'il ne se retrouvera pas décimé pour un déplacement très difficile à Bruges. "C'est beau d'être parvenus à revenir, puis il y a les penaltys et forcément, c'est un peu dommage. Mais ce qui est aussi problématique, c'est qu'avec un si petit noyau, jouer si longtemps sur un tel terrain ...", s'inquiète-t-il. "Je dois penser à samedi désormais, à la récupération de mes joueurs. J'espère qu'il n'y aura pas trop de joueurs blessés".

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos