Interview Julien Gorius aborde son avenir : "Si je n'ai pas de nouvelles d'ici août, j'aviserai"
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction

Julien Gorius aborde son avenir

Julien Gorius aborde son avenir : "Si je n'ai pas de nouvelles d'ici août, j'aviserai"
Photo: © photonews

En fin de contrat avec OHL, le Français n'a pas été prolongé par le club louvaniste. Âgé désormais de 34 ans, l'ancien joueur de Genk se retrouve libre et n'est pas contre l'idée de relever un ultime défi.

Julien Gorius est désormais un joueur libre. Après deux saisons passées en D1B avec OHL, le milieu offensif n'a pas été prolongé.

"Les dirigeants m'ont indiqué en fin de saison que je ne serai pas prolongé car j'étais en fin de contrat", nous confie Julien Gorius. "Si j'ai été surpris par cette décision ? Oui et non en fait. Oui car j'avais joué beaucoup de rencontres dans l'ensemble. Ce n'étais pas évident d'être dans le onze de base tant la concurrence était rude. Et non car un club est constamment dans l'évolution et cherche à progresser d'année en année. OHL veut se reconstruire pour la saison prochaine et je n'ai pas réalisé une saison exceptionnelle, juste correcte. Donc au final, je respecte la décision du club. Il ne faut pas oublier que j'ai 34 ans", souligne le Français.

Gorius ne regrette d'avoir porté le maillot louvaniste pendant deux saisons. "Un super choix malgré les craintes que j'avais concernant la D1B. Le club a de magnifiques infrastructures et mériterait sa place dans la colonne de droite en D1A."

Quel sera l'avenir du Messin ? "Je n'ai toujours pas trouvé de point de chute. Je continue de m'entraîner tous les jours pour garder la forme et le rythme. L'essentiel de ma carrière est maintenant derrière moi. Je suis ouvert à tout projet et pourquoi pas la D1 Amateurs comme des amis me le suggéraient. La division est bonne et quelques clubs ont un projet intéressant. Le RWDM ?  Ce club garde une place importante dans mon coeur, c'est un club historique et c'est mon premier club belge", précise l'ancien joueur du Racing Genk.

Néanmoins, le milieu de terrain pense déjà à sa reconversion. "Si je n'ai pas de nouvelles d'ici le mois d'août, j'aviserai. Il faut penser à la suite, j'aimerais rester dans le monde du football et j'ai déjà mon diplôme UEFA B. Devenir consultant me plairait également ainsi que faire partie de la direction d'un club. Je sais ce que je pourrais apporter", a conclu Julien Gorius.

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos