Sur leur nuage, les Hurlus donnent un petit coup de pouce à Anderlecht
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Mouscron efface la Gantoise, qui quitte provisoirement le Top 6

Sur leur nuage, les Hurlus donnent un petit coup de pouce à Anderlecht
Photo: © photonews

Après Anderlecht, Genk et Charleroi, c'est au tour de la Gantoise de subir la foudre mouscronnoise. En pleine bourre, les Hurlus ont joué la partition presque parfaite à la Ghelamco Arena, pour disposer de la Gantoise (1-2). 12 sur 12 pour des Mouscronnois décidement intenables en ce début d'année.

Une rencontre qui avait démarré sur les chapeaux de roue, puisqu'après 12 secondes de jeu seulement, Leye adressait un premier centre vers Taiwo Awoniyi, dont la reprise manquait de puissance pour inquiéter Kaminski. Mais le ton était donné et c'est Mouscron qui a pris le contrôle des opérations en début de rencontre. 

Taiwo Awoniyi, Frank Boya, Manuel Benson et Marko Bakic ont tous eu des occasions dans la première demi-heure. Symbole de la domination hurlue sur cette première période, après 25 minutes de jeu, l'Excel avait déjà sept tentatives à son compteur. 

Taiwo soigne son retour

Pris à froid, les Gantois ont eu besoin de temps pour réagir. Ils ont commencé à mettre le pied sur le ballon et à se créer quelques occasions, dont des frappes de David et Dompé parfaitement détournées par Butez,  juste avant le repos. Mais c'est bien l'Excel qui a fini par, méritoirement, ouvrir le score...

Grâce à l'inévitable Taiwo Awoniyi, évidemment. Parfaitement servi par Manuel Benson, le Nigérian a mis un point d'honneur à soigner son retour à la Ghelamco Arena, où il avait passé une première partie de saison très compliquée. Un but qui permettait à Mouscron de rentrer aux vestiaires avec l'avantage. 

Un avantage fructifié dès le retour vestiaire. Un décalage de Benson vers la gauche, un centre à ras de sol de Gulan et une conclusion de Sydney Friede: une phase limpide qui aurait dû mettre définitivement Mouscron à l'abri. 

Dernière demi-heure compliquée

Mais c'est finalement un penalty qui a relancé l'intérêt de la partie. Une faute évitable de Godeau dans le rectangle permettait à Dylan Bronn de remettre les Buffalos dans le match. Mais la Gantoise a laissé passer sa chance, matérialisée par une énorme occasion pour Jonathan David, qui n'a pas pu gagner son face à face avec Jean Butez et par une tête de Sorloth, qui a trouvé la barre transversale... dans la dernière minute de jeu. 

L'Excel, impérial pendant une bonne heure, moins souverain dans la dernière demi-heure, (et encore moins après l'exclusion de Bakic pour abus de carton jaune à dix minutes du terme), s'offre une nouvelle victoire de prestige en déplacement. Deux semaines après Genk, c'est la Ganoise qui tombe contre Mouscron. Un succès qui fait par ailleurs les affaires de Saint-Trond et... d'Anderlecht, qui, malgré un partage décevant contre Zulte, retrouve le top 6 à cinq journées de la fin de la phase classique. 

Plus d'infos

Plus d'infos

Les plus populaires

Ligue Jupiler

Dernières réactions