Diable une fois: Birger Verstraete, ou l'espoir d'une suite à l'histoire

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Diable une fois: Birger Verstraete, ou l'espoir d'une suite à l'histoire
Photo: © photonews

Comme Brandon Mechele, qui est le Diable Rouge capé avec le moins de temps de jeu (1 minute), Birger Verstraete, revenu en Belgique cet été, peut toujours espérer à nouveau rentrer dans les plans de Roberto Martinez à l'avenir.

Si le nombre de Diables Rouges qui ont dépassé les 100 caps se multiplie (Jan Vertonghen, Axel Witsel et Eden Hazard ont été les premiers, mais quatre autres Belges ont déjà porté, à plus de 90 reprises la vareuse nationale et deviendront donc rapidement centenaires à leur tour), de nombreux joueurs belges ont eu une carrière internationale plus courte.

Nous avons entamé un retour sur les carrières des 130 Diables Rouges qui n’ont porté qu’une seule fois la vareuse de la sélection. Place, aujourd'hui, à Briger Verstraete. Et, au contraire d'Alfons et Philip Haagdoren ou de Danny Verlinden, le néo-Anversois peut encore espérer quitter la catégorie des Diables qui n'ont qu'une seule cap à leur tableau de chasse. 

Un passage à Gand pour séduire Roberto Martinez 

Même s'il n'en fait pas une priorité à court terme. "N'importe quel joueur belge rêve des Diables Rouges, mais ce n'est pas comme si j'allais tout faire pour obtenir une nouvelle sélection. L'Euro n'est pas un objectif pour moi en ce moment." 

Car l'ancien Buffalo veut, avant tout, retrouver du temps de jeu. Après une saison en mode mineur en Bundesliga, il est revenu à l'Antwerp pour retrouver les sensations qui étaient siennes quand il était un élément indispensable du dispositif gantois. 

Passé par Bruges, Mouscron et Courtrai, c'est à Gand que le médian ostendais a véritablement explosé. Il avait rejoint la Ghelamco Arena en janvier 2017 et, s'il lui faudra un an et demi pour définitivement s'installer dans l'entrejeu gantois, son début de saison 2018-2019 suffit à convaincre Roberto Martinez. 

Diabolisé en même temps que Hans Vanaken 

Début septembre 2018, il est appelé pour la première fois par Roberto Martinez et il fera sa première apparition avec les Diables Rouges, le 7, lors d'un match amical en Ecosse. Les Diables s'imposent ce soir-là avec la manière à Glasgow (0-4, doublé de Michy Batshuayi et buts d'Eden Hazard et de Romelu Lukaku) et Roberto Martinez en profite pour donner du temps de jeu à deux néo-Diables Rouges. 

Hans Vanaken (15 sélections, 4 caps à ce jour) s'installera sur la durée dans la sélection du technicien espagnol, Birger Verstraete attend, près de deux ans plus tard, une deuxième chance. Mais s'il parvient à briller avec le Great Old, l'Ostendais sait qu'il jouit d'une certaine cote popularité auprès de Roberto Martinez... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos