The Roofe n'aura jamais été on fire
Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction

Kemar Roofe quitte Anderlecht sur un constat de semi-échec : une mauvaise pioche pour Kompany

The Roofe n'aura jamais été on fire
Photo: © photonews

Kemar Roofe a officiellement rejoint les Glasgow Rangers et retrouvera le football britannique où il brillait. Le joueur qu'il était à Leeds United n'aura jamais traversé la Manche ...

Le départ de Kemar Roofe pour les Glasgow Rangers peut surprendre : le RSCA manque d'un goal-getter et vend son n°9 le plus prolifique, à une semaine de la reprise du championnat ? Le montant de la vente peut aider à comprendre ce transfert : 5 millions d'euros, soit un petit million de moins que le montant dépensé l'été passé pour attirer le joueur depuis Leeds United. Inespéré au vu du manque de temps de jeu (48%) de Roofe, trop souvent blessé et jamais vraiment convainquant. 

"Vous n'avez pas vu le meilleur Roofe

En début de préparation, Kemar Roofe l'affirmait : nous n'avons pas encore vu "le meilleur Roofe", celui qui restait sur une saison à 15 buts avec Leeds et semblait regretté par les supporters du club de Marcelo Bielsa. On ne peut qu'être d'accord avec lui, mais l'Anglais part finalement par la petite porte, sans nous laisser l'occasion de le juger sur plus que ce qu'il a montré en 2019-2020. 

Dans le cas où Kemar Roofe puisse être remplacé par un autre 9, au profil différent, son départ est tout à fait logique : des 3 attaquants actuels du club, il a la moindre marge de progression (il a déjà 27 ans) et ne présente de véritable potentiel à la revente que cet été (sans oublier son salaire annuel, estimé aux alentours des 2 millions d'euros). Ne compter que sur Colassin et Dimata serait un pari risqué, mais le RSCA ne joue pas l'Europe ; Mustapha Bundu, en approche, et et le polyvalent Percy Tau renforcent déjà le secteur offensif ... et Neerpede ne manque pas de talents. 

Un passage mitigé 

Le passage de Roofe à Anderlecht restera finalement comme un semi-échec. Statistiquement, l'Anglais n'a pas à rougir, surtout grâce à ses débuts assez impressionnants avec 5 buts entre fin octobre et début novembre. La seule période durant laquelle le chant si instinctif The Roofe is on fire aura pu résonner dans le Lotto Park, avant une nouvelle blessure au mollet qui l'empêchera de jouer un seul match en 2020. Trois mois de compétition au total pour Roofe : un bilan bien maigre. 

Pendant que son ancien club, Leeds United, séduisait l'Angleterre et décrochait la montée en Premier League, Roofe semblait parfois un peu amer, conscient que son expérience belge ne se passait pas comme prévu. Ce retour en Grande-Bretagne se fait probablement avec le sourire ... des deux côtés. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos