Et maintenant, l'Europe attend Charleroi: "On n'est pas là par hasard et on devra le montrer!"
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Europa League: les Zèbres évoquent le duel entre Charleroi et le Partizan Belgrade

Et maintenant, l'Europe attend Charleroi: "On n'est pas là par hasard et on devra le montrer!"
Photo: © photonews

"C'est une deuxième aventure qui commence pour ce groupe et on aura à cœur de la vivre à fond." En une phrase, Karim Belhocine résume ce qui attend désormais l'autoritaire leader de la Pro League: la Coupe d'Europe et un premier pas à franchir, dès jeudi, au Mambourg, contre le Partizan Belgrade.

Tombeur de leur (désormais) ancien dauphin, le Beerschot, au terme d’un match abouti, vendredi soir, au Mambourg, les Carolos ont rapidement tourné le bouton. L’espace de quelques jours, l’attention ne sera plus focalisée sur la Pro League, mais bien sur la Coupe d’Europe.

Privé, à la défaveur du succès de l’Antwerp en Coupe de Belgique, d’une qualification directe pour les phases de poules de l’Europa League, les Zèbres vont devoir aller chercher cette qualification sur le terrain. Et, à ce titre, le succès acquis avec la manière contre le Beerschot vendredi, a fait office de "préparation idéale" à la rencontre contre le Partizan Belgrade pour Joris Kayembe. "Maintenant on va pouvoir se focaliser à 100% sur le match de jeudi", insistait le latéral gauche du Sporting, vendredi soir. 

Il faudra être au top niveau! 

Mais le Sporting le sait, c’est encore un autre défi qui l’attend, sur la scène européenne. "Il faut se dire que le Partizan c’est encore plus fort que ce qu’on a connu contre le Beerschot, donc il faudra un Charleroi encore meilleur jeudi soir", sourit Nicolas Penneteau, au micro de RCSC TV.

Et Karim Belhocine partage d’ailleurs l’analyse de son gardien. Le Partizan a l’avantage de l’expérience: "C’est une équipe qui joue l’Europa League presque tous les ans. C’est un gros calibre dans son championnat. Il va falloir bien récupérer et être au top niveau pour essayer de passer ce tour-là." 

Leur montrer qu'on a plus envie qu'eux. 

Pourtant, forts de la confiance qui les anime en ce début de saison et des brillantes prestations qu’ils enchaînent depuis plus d’un an maintenant, les Carolos auront leur mot à dire contre les Serbes, jeudi soir. Marco Ilaimaharitra insiste. "Il faut bien sûr respecter l’adversaire, mais il ne faut pas le surestimer. C’est un match de Coupe d’Europe, on n’est pas là par hasard. Il faudra montrer nos qualités et leur montrer qu’on a plus envie qu’eux."

La première étape de ce périple européen passera donc par la réception du Partizan Belgrade, qui a atteint les poules de l’Europa League à quatre reprises au cours des six dernières saisons. Et si les Zèbres franchissent cette première étape, il ne restera plus qu’un obstacle entre le Sporting et son Graal: le vainqueur du duel entre les Polonais du Lech Poznan et les Chypriotes de l’Apollon Limassol.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos