Recherche "SuperSubs " désespérement

Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction
Recherche "SuperSubs " désespérement
Photo: © photonews

Le Club de Bruges a eu un nombre incalculable d'occasions ce samedi sur la pelouse d'OHL, mais ce sont les Louvanistes qui se sont imposés. Clement est aussi confronté à un autre problème: la différence n'a pas su venir du banc.

Trois défaites en championnat, deux à domicile et une à l'extérieur: le champion est déjà tombé trois fois cette saison et cette défaite subie sur le pelouse de OHL n'a cependant pas la même amertume que les deux premières.

Face au Beerschot et Charleroi, le champion en titre avait un peu déjoué, usé de longs ballons, et cherchait encore un peu son football. Ce samedi, le représentant belge en Ligue des Champions a eu assez d'occasions pour s'imposer, et largement.

S'il y a bien eu un point commun entre ces trois défaites, il vient du banc. Les joueurs qui sont montés au jeu dans ces trois rencontres n'ont pas su faire la différence et encore pire: ils ne se sont jamais montrés dangereux.

Pour reprendre les trois entrants de ce samedi: Okereke s'est retrouvé isolé sur le flanc gauche en lieu et place de Sobol et jouait trop loin du but adverse. Ruud Vormer est venu densifier un milieu de terrain qui l'était déjà. Charles De Ketelaere avait lui encore clairement la tête en Russie et il a confirmé les dires de son entraîneur: il a encore des difficultés à prester au plus haut niveau chaque semaine.

Dans ce genre de rencontre, Bruges doit aussi avoir sur le banc quelqu'un capable de mettre le feu, la pression, et être décisif.  Les joueurs qui montent doivent donner tout pour montrer que la rencontre suivante ils méritent d'être sur le terrain. Si un entraîneura souvent un plan A et un plan B, les changements sont souvent le plan C d'un coach. Pour le moment, ce C ne rime pas encore avec Clement

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos