Anderlecht a les ailes coupées : quelle(s) solution(s) pour Kompany ?

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Anderlecht a les ailes coupées : quelle(s) solution(s) pour Kompany ?

Mustapha Bundu écarté, Paul Mukairu pas brillant à sa place, Francis Amuzu pas décisif, Yari Verschaeren hors-forme : les ailes du RSCA ont du mal à battre. Que faire ?

Bien malin qui peut prédire quels joueurs animeront les ailes du RSC Anderlecht à l'approche du coup d'envoi chaque semaine (à l'exception, bien sûr, des immuables backs que sont Murillo et Lawrence). Mustapha Bundu a déçu et a été ... écarté du groupe pour le déplacement au Beerschot ; Paul Mukairu, s'il mérite d'être revu, n'a pas transformé l'essai qu'était sa montée au jeu contre l'Antwerp ; Yari Verschaeren est l'ombre de lui-même ; Francis Amuzu n'a plus énormément de crédit. Deux des postes les plus décisifs - en théorie - du 11 sont donc entourés de points d'interrogation ... 

Yari Verschaeren à droite, une erreur ? 

L'obstination de Vincent Kompany à placer Yari Verschaeren à droite laisse perplexe : le jeune Diable y semble perdu, lui qui a déjà de grosses difficultés à atteindre le niveau qui était le sien avant la blessure qui a stoppé son élan. Verschaeren, surtout, semble avoir perdu toute son explosivité, ce qui justifierait un retour dans l'axe - où sévit Percy Tau, avec réussite la plupart du temps. 

verschaeren holzhauser

Bundu et Mukairu : deux profils (trop) semblables 

L'erreur générale aura été de croire que Mustapha Bundu et Paul Mukairu pourraient faire la différence en un clin d'oeil. Le cas du Sierraléonais inquiète un peu, dans le sens où il évolue en Europe depuis plusieurs années déjà et qu'on pensait le palier du Danemark à la Belgique plus facile à passer ; visiblement, l'ancien pensionnaire de la Bellamy Academy au Sierra Leone (ce n'est pas un hasard si Bundu est passé par cette académie, fondée en Afrique par l'actuel coach des U21 du RSCA) a plus de mal que prévu.

Bundu Mustapha
© photonews

Mais espérer que Mukairu, qui évoluait encore ... en Afrique, justement, il y a un an et demi et ne compte qu'une demi-saison professionnelle dans les jambes dans un club du ventre mou en Turquie, puisse faire la différence dans les semaines suivant son arrivée à Anderlecht était optimiste. La différence entre lui et, par exemple, un jeune de Neerpede intégré 6 mois plus tôt au noyau n'est au final pas significative (et au moins le jeune "du cru" n'a-t-il pas, en plus, la langue et la culture à assimiler). Bref : patience, pour Bundu aussi, mais pour Mukairu surtout. 

Problème : du temps, Anderlecht n'en a que très peu, et des options pour les remplacer, à peu près aucune d'un niveau équivalent, étant entendu qu'Amuzu, Bakkali et Ait El-Hadj ne sont pas (encore?) des titulaires en puissance. 

Le 3-5-2, la solution ? 

Le constat est donc simple : sur les ailes (offensives), à peu près aucun joueur n'est une certitude. Et Vincent Kompany a terriblement besoin de certitudes à ce stade de la compétition : depuis le début de la saison, le RSCA n'a pas aligné deux fois le même onze de base, le trident offensif étant l'un des postes les plus mouvants. 

Murillo Bermudez Michael Amir
© photonews

Si les joueurs ne donnent jamais satisfaction aux postes que nécessite le système actuel, peut-être les profils en forme ne correspondent-ils pas aux profils voulus - et peut-être faut-il tenter autre chose. Un 3-5-2, laissant les rares satisfactions de la saison - les latéraux - libres d'arpenter le flanc, pourrait être une solution, qui réintégrerait par exemple un Marco Kana se morfondant sur le banc depuis le début de la saison, et permettrait de placer Verschaeren dans l'axe devant un duo de pare-chocs au milieu. 

Un système qui a aussi ses désavantages - un peu déséquilibré, ne permettant pas de dédoublements entre les backs et des ailiers laissés de côté. Mais qui, plutôt qu'une tournante de joueurs en méforme au sein du même système, aurait le mérite de changer le système lui-même ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos