Pas un seul tir cadré : Anderlecht coule à pic face à Courtrai
Florent Malice
Florent Malice depuis le Lotto Park
| 0 réaction

Anderlecht s'incline à domicile face au KV Courtrai et quitte le top 4

Pas un seul tir cadré : Anderlecht coule à pic face à Courtrai

Anderlecht devait rebondir, il a plutôt enchaîné ... une seconde contre-performance d'affilée, en étant cette fois puni d'une défaite tout à fait logique.

S'il y a bien quelque chose qu'Anderlecht n'a jamais su faire cette saison, c'est saisir ce qu'on appelle le "momentum", la tendance positive, pour en faire une véritable série. Les Mauves ont déjà paru lancés à plusieurs reprises cette saison, mais la démonstration en Coupe sur la pelouse de l'Union Saint-Gillloise pouvait laisser légitimement optimiste après les deux victoires consécutives en Pro League, dont une sur la pelouse de Genk.

Pas le droit à l'erreur, donc, au moment de recevoir un KV Courtrai qui, comme souvent à ce stade de la saison, ne joue plus pour grand chose à part le plaisir de jouer les troubles-fêtes ci et là. Vincent Kompany, lui, opte pour une tournante après la contre-performance au Cercle : exit Ait El-Hadj, Miazga et Amuzu, place à Ashimeru, Lissens et Mukairu. 

La pire première période sous Kompany 

Que dire de plus que ces quelques mots ? Dès l'entame de la rencontre, Zinho Gano se procure deux occasions en une minute et Anderlecht ne doit qu'à la maladresse de l'ancien genkois de ne pas être immédiatement mené.

ashimeru gueye

Pris à froid, le RSCA n'entre jamais dans son match : Ashimeru erre au milieu, Bruun Larsen livre une première période encore pire que celle du Jan Breydel (et sort à nouveau à la pause) et le KV Courtrai continue à se montrer dangereux, chaque fois via Faïz Selemani qui alerte Wellenreuther à deux reprises (35e, 36e). Le même Wellenreuther, jusque là attentif, finira par se trouer : une main trop peu ferme sur un corner joliment obtenu par Gilles Dewaele, et c'est Trent Sainsbury qui en profite juste avant la pause (45e+1, 0-1). 

Que peut faire Kompany pour changer les choses ? Il opte pour l'aveu d'échec, faisant entrer dès la pause deux joueurs écartés du 11 (Amuzu et Aït El Hadj). Gano fait trembler la défense, prise dans le dos, dès la 46e, mais place à côté. Anderlecht tente de réagir et l'animation offensive est indéniablement meilleure, au moins sur le point de l'envie, mais Ilic reste désespérement tranquille. Faïz Selemani, lui, est dans son jardin et envoie une volée culottée des 30 mètres forçant Wellenreuther à s'employer (71e). 

Le calice jusqu'à la lie 

Courtrai se contente de jouer le contre et attendre des erreurs, qui finissent par se multiplier ; c'est une perte de balle d'Anouar Aït El Hadj qui permet à Chevalier de lancer Zinho Gano. Nouvelle erreur, cette fois de Hannes Delcroix dans l'appréciation du ballon, et Gano ne se rate plus, dribblant Wellenreuther et faisant le break (0-2, 74e). 

© photonews

Déjà un peu désemparés, les Anderlechtois ont désormais complètement la tête dans le sac et n'en sortiront plus, avec pour constat ce terrible chiffre : aucune frappe cadrée. Résultat : au lieu de rebondir, le RSCA enchaîne ... une seconde mauvaise prestation d'affilée, et est cette fois puni là où il s'en était sorti avec le nul au Cercle de Bruges. Le KV Courtrai, de son côté, se replace nonchalamment dans la course à un top 8 ... qu'Anderlecht doit commencer à craindre en jouant à ce niveau. Ce week-end, en tout cas, il terminera hors du top 4 ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos