Des galères à la lumière: le retour gagnant d'Alexandre De Bruyn

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Des galères à la lumière: le retour gagnant d'Alexandre De Bruyn
Photo: © photonews

Après de longs mois à l'infirmerie, le milieu offensif a enfin fait ses premiers pas avec la Gantoise. Et il n'a pas traîné pour ouvrir son compteur but. Retour sur "la soirée parfaite" d'Alexandre De Bruyn contre le Sporting de Charleroi.

Homme fort du STVV la saison dernière, Alexandre De Bruyn avait attiré le regard de la direction gantoise et s'était offert un transfert de choix l'été dernier. Mais ses premiers mois auront été compliqués à la Ghelamco Arena. Victime d'une lourde blessure au genou, il aura dû attendre... la 33e journée de championnat pour enfin enfiler le maillot des Buffalos en match officiel. 

"Une soirée de rêve"

Des débuts qu'il a célébrés avec la manière: monté à la 83e minute de jeu samedi soir, Alexandre De Bruyn a trouvé le chemin des filets 180 secondes plus tard. On peut difficilement esprérer mieux. "C'était une soirée de rêve", souriait-il en conférence de presse d'après-match. 

"J'étais déjà très heureux quand j'ai appris que je faisais partie de la sélection, mais quand j'ai su que j'allais monter, c'était encore mieux. Et avec le but et cette importante victoire: c'était vraiment la soirée parfaite, je ne pouvais pas penser mieux." 

Il me manque encore le rythme, mais ça va venir.               

Un but qui a d'ailleurs aussi fait le bonheur de ses équipiers et de son coach. "Après autant de temps sans jouer et vu toute l'énergie qu'il a mise pour revenir. Il a travaillé énormément pour revenir et c'est vraiment très bien qu'il ait marqué. Je suis très heureux pour lui", souffle Hein Vanhaezebrouck. 

Mais ces quelques minutes et ce premier but ne sont que des étapes dans le retour aux affaires d'Alexandre De Bruyn. Car l'ancien international U17 belge le dit, il n'est pas encore à 100%. "Je ne ressens plus la moindre douleur et ça, c'est le point positif. Mais il va encore me falloir un peu de temps pour être prêt à jouer 90 minutes, il me manque encore le rythme et les matchs, mais je sais que ça va venir", conclut-il optimiste et impatient de recevoir ses prochaines minutes de jeu. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos