Même à 11 contre 10, Mouscron n'y arrive pas : il faudra passer par Seraing et les barrages !
Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction

Mouscron ne se maintiendra que via les barrages, l'Antwerp assuré du top 4

Même à 11 contre 10, Mouscron n'y arrive pas : il faudra passer par Seraing et les barrages !
Photo: © photonews

Mouscron est condamné à aller chercher son maintien via les barrages face à Seraing. Et encore : les Hurlus peuvent toujours se retrouver lanterne rouge lors de la dernière journée ...

L'extrasportif a beau s'en être encore mêlé, comme à chaque fin de saison du côté du Canonnier, la réalité du terrain est là, indéniable : l'Excel Mouscron est dos au mur, qu'un repreneur arrive ou non, que Gérard Lopez sauve le club ou non et que la licence soit finalement accordée ou non. Les Hurlus reçoivent l'Antwerp avec une mission : gagner, rien d'autre, sous peine d'être condamné aux barrages pour le maintien ... et même de ne pas être à l'abri d'une relégation pure et simple. 

Mais si l'Excel est dans cette position, c'est pour une bonne raison et cette rencontre le rappellera : très rapidement, l'Antwerp prend les débats à son compte. Martin Hongla, très en vue, frôle le poteau dès la 4e en profitant du bon travail d'un Lamkel Zé qui, du même endroit, trouvera lui le poteau ; le danger se rapproche, mais Mouscron tente de se projeter en contre. Ciranni et Tabekou tentent des centres sans danger. C'est finalement sur une phase à montrer dans toutes les écoles, mais déroulée comme à l'entraînement que Mbokani, trouvé par un centre au cordeau de Buta, ouvre le score logiquement (0-1, 22e). Le Congolais n'avait plus marqué depuis cinq matchs. 

le marchand harbaoui

Le même Mbokani, servi par un Lamkel Zé intenable, place juste à côté dans la foulée et on se demande ce qu'il faudra pour que Mouscron rentre dans son match. On a presque la réponse lorsque Maxime Le Marchand, d'un geste franchement inutile laisse traîner son pied sur la jambe d'Hamdi Harbaoui ... Mr Boterberg ne donne que la jaune, mais le VAR ne l'entend pas de cette oreille - décision corrigée et le Great Old se retrouve à 10. Pas de réaction pour autant ; pire, c'est encore Dieumerci Mbokani qui frôle la latte d'une reprise après un travail, encore, de Lamkel Zé. 

Pire : alors qu'on se dit qu'il faut remonter sur la pelouse avec d'autres intentions, les hommes de Simao parviennent ... à encaisser d'entrée de jeu, sur une appréciation très approximative de Saad Agouzoul qui permet à Didier Lamkel Zé de s'emparer d'un long ballon et servir Mbokani (0-2, 48e). Mouscron ne semble pouvoir compter que sur des exploits personnels, comme quand Fabrice Olinga envoie une superbe frappe pour réduire l'écart à la surprise générale (1-2, 49e). 

olinga

Mouscron commence à y croire et à pousser ; rappelons qu'un point est même insuffisant pour sortir de la zone rouge, les Hurlus doivent gagner. Pas aidés par un Harbaoui invisible, ils vont se découvrir jusqu'à ... encore encaisser, des oeuvres de Seck qui profite, dans un drôle d'angle, d'une main peu ferme de Koffi (1-3, 63e). Enfin, on a la sensation que l'orgueil hennuyer est touché : Xadas allume et force Ortwin De Wolf à un bel arrêt, son premier (73e).

L'Antwerp accepte la situation du match : deux buts d'avance avec un joueur en moins, pas question de se découvrir. Pourtant, il faut encore un grand Koffi devant Refaelov pour éviter que le score s'alourdisse (79e). Les armes sont tout simplement insuffisantes dans le chapeau de Jorge Simao pour réussir à renverser la situation ; le tout premier but (!) de la saison d'Harbaoui, sur corner, arrivera trop tard (2-3, 88e). Malgré un beau baroud d'honneur, Mouscron devra bien passer par les barrages pour se maintenir ... au mieux : Waasland-Beveren peut toujours dépasser l'Excel avec 3 points dans la dernière journée. Ce serait le pompon ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos