ūüé• La phase pol√©mique du weekend : Anderlecht ne d√©col√®re pas quant √† son but annul√© !

ūüé• La phase pol√©mique du weekend : Anderlecht ne d√©col√®re pas quant √† son but annul√© !

Anderlecht a vu deux de ses buts être annulés en première mi-temps. Si le premier ne souffre d'aucune discussion, le second fait couler beaucoup d'encre.

Le topper a commencé sur les chapeaux de roue : outre l'ouverture du score brugeoise, Anderlecht a marqué deux fois, mais Erik Lambrechts a par deux fois annulé les buts. La première décision survient suite à un hors-jeu manifeste de Kasper Dolberg, tandis que le second but a été annulé à cause d'une faute de main de Thorgan Hazard. 

Si ladite faute de main est une nouvelle fois manifeste, les Anderlechtois fulminent sur la poussée dont est victime le Diable Rouge, qui explique son déséquilibre et sa faute de main. 

Un cas d'école pour le VAR, qui est intervenu pour revoir ce but, dans un premier temps validé par Erik Lambrechts. Ce dernier a été appelé pour se faire son propre avis. Et comme souvent dans ces cas-là, il a fini par se déjuger, estimant ainsi que la poussée n'est pas suffisante pour siffler faute en comparaison avec la faute de main. Et d'entraîner du même coup une nouvelle polémique arbitrale.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news