"Maladroits", "Génération sans paillette" : la presse internationale pas tendre avec les Diables Rouges

"Maladroits", "Génération sans paillette" : la presse internationale pas tendre avec les Diables Rouges
Photo: © photonews

Les Diables Rouges ont déçu pour leur entrée dans la competition face à la Slovaquie. Et il n'y a pas qu'au pays que la prestation de l'équipe fait parler.

Les Diables avaient beau ne plus être présentés comme parmi les favoris pour l'Euro, cette contre-performance face à la Slovaquie n'a pas manqué de faire parler aux quatre coins de l'Europe.

The Sun a ouvert les hostilités envers ce qui reste de la génération dorée : " C'est une génération qui n'a plus de paillettes. Ce ne sont plus que des souvenirs effacés de ce que l'équipe a pu être. Kevin De Bruyne était aux commandes, mais n'a pas pu faire décoller le cerf-volant".

La Gazzetta dello Sport met de son côté l'accent sur la victoire de Francesco Calzona sur Domenico Tedesco dans le duel entre deux sélectionneurs de nationalité italienne sur le banc d'une autre nation.

Les Diables Rouges ont surpris...négativement

Du côté du Mundo Deportivo, on écrit que la première défaite belge sous les ordres de Tedesco est aussi la première grande surprise de l'Euro. Une défaite expliquée par la performance des cadres de l'équipe "aux idées moins claire que d'habitude".

Même topo du côté du journal L'Equipe qui, en plus de pointer le manque d'efficacité de Lukaku, a vu "des lacunes physiques en deuxième mi-temps". Les Diables Rouges devront réagir face à la Roumanie, pour faire taire les critiques bien sûr, mais surtout pour rester dans le tournoi.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news