Du Mauve, du Rouche et un Hurlu: votre équipe type de la phase classique

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Du Mauve, du Rouche et un Hurlu: votre équipe type de la phase classique
Photo: © photonews

Le championnat entre dans sa phase décisive, mais on a déjà vu de très belles choses et certains joueurs ont déjà pris le temps de se mettre en évidence. La preuve avec l'équipe type sélectionnée par les lecteurs de Walfoot et de Voetbalkrant.

30 journées plus tard et avant l'apothéose, voici les onze joueurs qui ont marqué la saison de leur empreinte. Une équipe-type avec tous les clubs du top 6 représenté, mais c'est forcément le Racing Genk qui s'y impose le plus, avec quatre hommes 'sélectionnés'. 

Le gardien

Ce sont  deux gardiens français que vous avez majoritairement sollicités. Et si Thomas Didillon a eu un rôle crucial pour emmener Anderlecht en playoffs 1, c'est Jean Butez, le Hurlu le plus régulier de la phase classique, qui prend place entre les perches de cette équipe type.  

Derrière

Les votes ont été plus partagés pour déterminer la défense. Trois joueurs ont cependant clairement fait l'unanimité: le défenseur central du Standard Zinho Vanheusden, l'arrière gauche de l'Antwerp Simen Jukleröd et l'inévitable Joakim Maehle du Racing Genk. 

Pour les accompagner au coeur de la défense, le choix fut plus compliqué: les performances de Dylan Bronn avec la Gantoise ne sont pas passées inaperçues, tout comme celles de trois autres pensionnaires du top 6: Brandon Mechele, Dino Arslanagic et Sébastien Dewaest. Mais c'est bien le Buffalo qui l'emporte d'une courte tête. 

Dans l'entrejeu

Pas trop de discussions en revanche pour composer la ligne médiane de cette équipe. Le Genkois Sander Berge, le Soulier d'Or Hans Vanaken et le futur Ajacide Razvan Marin se sont imposés, à vos yeux, comme les trois meilleurs milieux de terrain de cette phase classique. 

Devant

Très peu de débats également pour composer le trio offensif. Meilleur artificier de cette phase classique, Aly Samatta prend naturellement place à la pointe de l'attaque. Les blessures n'ont pas trop freiné Leandro Trossard. Et les débuts époustouflants de Yari Verschaeren en Pro League lui valent la dernière place de cette équipe type. 

Plus d'infos

Plus d'infos