Et à la fin, c'est Charleroi qui gagne
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Pro League: Charleroi s'impose à Zulte et fait le trou en tête du classement

Et à la fin, c'est Charleroi qui gagne
Photo: © photonews

Une première mi-temps insipide, un deuxième acte plus animé, mais pas toujours maîtrisé: au terme d'une partie compliquée et sans véritablement briller, le Sporting de Charleroi assure à Zulte Waregem et prend le large en tête de classement (0-2).

Forts de leurs victoires, à Mouscron pour Zulte Waregem, et contre l’Antwerp pour Charleroi, Francky Dury et Karim Belhocine avaient décidé d’aligner les mêmes onzes de base qu’avant la trêve internationale. Toujours privé de Mamadou Fall, suspendu, le coach des Zèbres faisait donc à nouveau confiance à Shamar Nicholson devant.

Des équipes inchangées qui ont eu bien du mal à amener le danger dans le rectangle adverse avant le repos. Un coup-franc brossé par Morioka au quart d’heure qui passait à quelques centimètres de la cage d’Eike Bansen. Un débordement de Daniel Oparé, suivi d’une frappe contrée de Saido Berahino, juste avant la pause. Et c’est à peu près tout pour un premier acte décevant.

Les occasions après le repos 

Heureusement, la rencontre s’est (un peu) animée en seconde période. Avec le but, rapidement annulé pour hors-jeu, de Gianni Bruno et surtout la reprise de la tête puissante de Dorian Dessoleil, détournée d’un joli réflexe par Eike Bansen.

Emmené par un bon Omar Govea, Zulte Waregem a rapidement répondu et Jelle Vossen a sans doute loupé l’occasion à ne pas manquer. Parfaitement servi par le Mexicain au point de penalty, l’ancien Brugeois manquait totalement sa reprise.

L'efficacité carolo, la maladresse du Essevée 

Et dans la minute qui suit, c’est Charleroi qui en a profité. Au terme d’une drôle de phase, Kaveh Rezaei se retrouvait seul face à Eike Bansen, pour conclure et donner l’avantage aux Zèbres. Le troisième but de l’attaquant iranien depuis le début de la saison, ce qui le ramène à hauteur de Hans Vanaken et de Raphael Holzhauser, à la deuxième place du classement des buteurs.

Mais ce but d’ouverture a réveillé les ardeurs offensives du Essevée. Et rapidement, les hommes de Francky Dury ont amené le danger dans la surface de Nicolas Penneteau. Sauf que, comme depuis le début de la rencontre, ils sont montrés particulièrement maladroits en zone de conclusion. Un mauvais choix de Gianni Bruno, une reprise croquée de Jelle Vossen, une frappe à distance, dangereuse mais pas cadrée d’Omar Govea...

Une nouvelle fois la sanction est tombée dans la foulée. A peine monté au jeu, Lucas Ribeiro Costa gagnait son duel dans l'axe et Shamar Nicholson s'en allait crucifier Eike Bansen pour mettre fin au suspense. 

Charleroi n'a certainement pas livré sa meilleure partition de ce début de saison au Stade Arc-en-Ciel, mais les Zèbres ont encore trouvé le chemin des filets et ils ont, une fois de plus, préservé les leurs inviolés. Cinq matchs, cinq victoires et un petit but encaissé seulement: le Sporting fait le trou en tête de classement. Seul le Beerschot, qui reçoit Genk lundi soir, peut espérer revenir à trois points. Tous les autres poursuivants du Sporting seront à au moins cinq points à l'issue de cette cinquième journée...  

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos