Anderlecht fait le spectacle chez un faible Waasland-Beveren, mais reste friable derrière

Florent Malice
Florent Malice depuis le Freethiel
| 0 réaction
Anderlecht fait le spectacle chez un faible Waasland-Beveren, mais reste friable derrière
Photo: © photonews

Face à un Waasland-Beveren très faible et à la rue défensivement, Anderlecht s'est fait plaisir et occupe la troisième marche du podium avant les matchs de dimanche.

Le podium, voilà ce qu'Anderlecht pouvait (temporairement) accrocher en cas de victoire ce samedi soir au Freethiel. Et malgré la victoire contre le Cercle, Vincent Kompany a décidé de changer quelques détails pour enchaîner : exit Bakkali et Luckassen, place à Verschaeren, titularisé pour la première fois, et ... Hannes Delcroix, dernier lapin sorti du chapeau du coach anderlechtois. 

Quitte à lancer le jeune défenseur central, on se dit en tout cas que Waasland-Beveren est l'adversaire idéal : les miraculés de la D1A ne sont visiblement pas encore tout à fait en place en cette saison 2020-2021. Dans le premier quart d'heure, c'est un florilège : Doku se balade dans la défense, sert Trebel qui enroule dans la lucarne (3e, 0-1) ;  la défense, Vukotic et Khammas en tête, se dégage mal sur chaque action et Nmecha s'écroule après une mauvaise relance. L'Allemand, cependant, a grossièrement simulé, prouve le VAR (13e).

Pas besoin d'artifices, cependant, pour qu'Anderlecht domine totalement son adversaire : Jérémy Doku fait danser la défense, et est présent sur un second ballon qu'il envoie pleine lucarne (0-2, 18e). Dans l'entrejeu, Sambi Lokonga et Trebel trouvent admirablement les espaces ... mais seul Alessandro Albanese, intéressant dans l'envie et la technique, évite le naufrage collectif côté waeslandien. Le RSCA concède cependant quelques demi-occasions sur corner ... et manque le but du K.O. : Murillo obtient un penalty généreux, que Nmecha place à côté (45e). 

Le sourire de Verschaeren 

Waasland-Beveren, conscient d'avoir évité un but fatal juste avant la pause, reprend avec d'autres intentions après les citrons ... mais Daan Heymans manque l'immanquable, trouvé au point de penalty (50e). Il peut s'en mordre les doigts : Anderlecht se ressaisit après le temps fort adverse (Bertone trouvera encore les gants de Van Crombrugge), Doku envoie Yari Verschaeren dans la profondeur et c'est 0-3 (55e). 

Le Diable Rouge peut sourire : pour sa première titularisation, il est déjà décisif. Le match est tué, d'autant plus quand Lukas Nmecha ... obtient et transforme un penalty cinq minutes plus tard (60e, 0-4). Mais Vincent Kompany n'aura pas le sourire jusqu'aux oreilles : sans raison aucune, la défense anderlechtoise (et Vranjes en particulier, pourtant impeccable jusque là) se troue et permet à Din Sula de faire 1-4 (64e). 

Le match se terminera sur un rythme progressivement moins soutenu, Verschaeren manquant le doublé du point de penalty après un bon travail de Tau (73e) et Doku, homme du match sur le plan des chiffres, en faisant un peu trop jusqu'à sa sortie pour le revenant Amuzu à la 80e. Waasland-Beveren, de son côté, continuera à tenter, en vain ... jusqu'à la 89e et un corner où Heymans se retrouve au bon endroit au bon moment (2-4). Si offensivement, le début de saison tient ses promesses au RSCA, prendre 2 buts face à un tel adversaire laissera Kompany songeur ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos