Une semaine douloureuse qui ne remet pas en cause le bon début de saison de Charleroi
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

L'analyse de Karim Belhocine après la défaite de Charleroi contre le Standard

Une semaine douloureuse qui ne remet pas en cause le bon début de saison de Charleroi
Photo: © photonews

Une défaite contre le grand rival après une élimination européenne et un partage contre la lanterne rouge: le Sporting de Charleroi ne pouvait pas terminer plus mal sa saison, mais les Zèbres sont toujours en tête et "il ne faut pas l'oublier", estime Karim Belhocine.

La fatigue accumulée en Coupe d'Europe, l'élimination qui pesait sans doute encore dans les têtes...  le Sporting de Charleroi aurait sans doute des excuses à mettre en avant pour expliquer sa prestation assez moyenne de ce dimanche contre le Standard

Mais Karim Belhocine n'en cherche pas. "Je n'ai pas ressenti la fatigue avant ou au début du match. Peut-être par moments en seconde période, mais le Standard aussi a joué en Coupe d'Europe, jeudi", insiste le coach du Sporting. 

Peu de gens auraient parié là-dessus en début de championnat. 

Pourtant Charleroi avait bien entamé sa deuxième période avant de craquer dans le dernier quart d'heure. "Au début, c'était difficile, le Standard jouait en bloc, à cinq derrière en reconversion défensive et ça nous a posé des problèmes. En seconde période, on est bien revenus, malheureusement on n'a pas su faire la différence et eux l'ont faite." 

Un coup au moral de plus pour les Zèbres, mais Karim Belhocine saura mobiliser ses troupes sur les aspects positifs. "On est en tête du championnat après huit journées et je pense que peu de gens auraient parié là-dessus en début de saison. C'est positif et c'est qu'on doit retenir de notre début de saison." 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos