Un Anderlecht contre-nature : "L'objectif n'est jamais de laisser le ballon à l'adversaire"
Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction

Vincent Kompany affirme que le but face à l'Antwerp n'était pas de laisser le ballon à l'adversaire

Un Anderlecht contre-nature : "L'objectif n'est jamais de laisser le ballon à l'adversaire"
Photo: © photonews

Une victoire pragmatique : voilà bien quelque chose dont on avait perdu l'habitude au Lotto Park. Anderlecht a gagné en laissant le ballon à l'Antwerp pendant la majeure partie du temps ...

Les chiffres sont frappants : 30% de possession de balle pour le RSC Anderlecht, qui érige pourtant le contrôle du ballon en vraie religion depuis l'arrivée de Vincent Kompany. Qui nie avoir renié volontairement ses principes : "Le but n'est jamais de laisser le ballon à l'adversaire. On veut avoir le contrôle du jeu, toujours", affirme le coach anderlechtois. 

"Cela dit, l'Antwerp a des atouts très dangereux pour nous. On a été un peu à la merci de leur rythme pendant ce match", concède Kompany. "Et pour autant, je trouve qu'on a réussi à se créer des situations dangereuses, lors desquelles ce qui faisait défaut était le dernier geste. Chaque fois qu'on récupérait le ballon, on était plutôt dangereux et c'est ce que je veux voir". 

Un Antwerp "homme contre homme" 

Vincent Kompany a ensuite expliqué ce qui a permis au Great Old de prendre le contrôle du match : "J'aime bien avoir la possession, mais je ne peux pas réinventer le football. L'Antwerp joue homme contre homme, il n'y avait jamais d'homme libre à part Hendrik. Dans ces conditions, la possession est peu utile", détaille-t-il. 

"L'Antwerp réussit ça très bien. Certaines équipes encaisseraient 6 buts en mettant en place un tel schéma mais pas eux, ils ont cette qualité spécifique", conclut Kompany

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos