Le début d'année paradoxal de l'Excel Mouscron

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Le début d'année paradoxal de l'Excel Mouscron
Photo: © photonews

On a déjà joué cinq rencontres, en Pro League, en 2021 et les Hurlus ont de bonnes raisons d'être frustrés. Parce qu'ils ont fait de bonnes opérations au classement, mais ils auraient pu, et même auraient, dû faire mieux. Forcément "frustrant".

L'Excel Mouscron avait été vaincu à Zulte Waregem en tout début d'année, au terme d'un match qu'il avait pourtant dominé, il n'a ensuite plus concédé la moindre défaite. Quatre rencontres consécutives sans mordre la poussière? C'est tout simplement la meilleure série des Hurlus. Avec au passage, une victoire et un partage de prestige à la maison, contre Genk, deuxième meilleure équipe actuelle de Pro League, et le Sporting d'Anderlecht.

Et pourtant, ce n'était pas la satisfaction qui régnait dans la salle de presse du Canonnier mardi soir. Et pour cause: à deux reprises et à sept jours d'intervalle, l'Excel a laissé filer un succès qui lui tendait les bras dans le money time.

Fins de matchs "frustrantes" 

On refait les comptes: un bilan de huit points sur douze, mais... quatre points de perdus contre Waasland-Beveren et Anderlecht. "Je pense que c'est dû au manque d'expérience", avance Nuno Da Costa. "On perd la concentration dans les dernières minutes et ça se paye cash."

Le but concédé contre Anderlecht est d'ailleurs symptomatique. Un penalty obtenu par Nany Dimata suite à une phase sur laquelle les Mouscronnois ont toujours eu un temps de retard. "A trop vouloir faire attention pour être bien alignés, on n'a pas assez donné d'importance au fait qu'Anderlecht jouait toujours vite et dans les pieds ce genre de coup-franc. Contre une équipe avec des bons joueurs de ballon, le moindre espace laissé peu être fatal et c'est exactement ce qui nous a coûté la victoire", estime encore l'international capverdien.

"Aller chercher les deux points perdus à Eupen" 

Fatal donc. Comme contre Waasland-Beveren une semaine plus tôt. Et les conséquences sont grandes au classement. Mouscron pourrait aborder la 25e journée devant le STVV et avec sept unités d'avance sur le premier menacé, l'Excel est finalement toujours dans une position inconfortable, avec trois petites unités de marge sur le Cercle de Bruges.

Mais les Hurlus ont appris à rapidement évacuer leurs faux-pas depuis l'arrivée de Jorge Simao et c'est encore ce qu'ils espèrent faire ce week-end. "C'est frustrant, mais il va falloir se bouger pour aller chercher les deux points perdus, comme on l'a fait le week-end dernier après avoir laissé revenir Waasland-Beveren la semaine dernière", conclut Nuno Da Costa.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos