Le cauchemar du Standard derrière les Casernes

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Le cauchemar du Standard derrière les Casernes
Photo: © photonews

Manque de réussite, buts trop facilement concédés et blessures: le Standard a vécu un véritable chemin de croix sur la pelouse du Kavé malinois et peut désormais oublier l'Europe.

Le Standard ne pouvait pas se permettre de faux-pas ce dimanche et les circonstances n'ont pourtant pas été favorables aux Liégeois. Avant la rencontre, Mbaye Leye annonçait que Nicolas Raskin et Gojko Cimirot, tous les deux blessés, ne joueront plus cette saison. Pendant l'échauffement, c'est Selim Amallah qui s'est blessé et qui a dû laisser sa place dans le onze de base à Maxime Lestienne.

Wouter Vrancken alignait pour sa part le même onze que jeudi dernier à Sclessin. Onze Malinois qui ont démarré la rencontre pied au plancher, qui ont rapidement mis la défense du Standard sous pression et qui ont trouvé l'ouverture après 13 minutes de jeu seulement.

Profitant d'une perte de balle liégeoise et d'un excellent service de Ferdy Druijf, Rob Schoofs s'en allait débloquer le marquoir. Une double peine pour le Standard qui, suite à un contact sur la même action, perdait Arnaud Bodart, contraint de céder sa place à Jean-François Gillet.

Une réaction, mais des poteaux pour le Standard 

Sonnés, les Liégeois ont souffert pendant un bon quart d'heure encore, mais Malines n'a pas été en mesure de doubler la mise et le Standard a refait surface et terminé la première période en force. Jackson Muleka et Michel-Ange Balikwisha ont d'ailleurs eu l'occasion de rétablir l'égalité. Le Congolais plaçait à côté, le jeune Belge trouvait le poteau et c'est le Kavé qui rentrait aux vestiaires avec un fragile avantage.

Pas encore résigné, le Standard a continué de pousser après la pause, mais Eden Shamir trouvait à son tour le poteau et ce sont finalement les Malinois qui ont doublé la mise. Un excellent centre à ras de solde Druijf, une reprise imparable de Marian Shved au second poteau et le Kavé infligeait le coup de grâce au Standard. Il restait une demi-heure de jeu, mais le match était plié.

Rob Schoofs en a d'ailleurs ajouté une couche à 20 minutes du terme en profitant d'un ballon qui traînait dans le rectangle. Et c'est Jackson Muleka qui a sauvé l'honneur pour le Standard, en toute fin de match, d'un joli coup de tête. 

Deuxième victoire en quatre jours contre les Rouches pour le Kavé qui entretient son rêve européen et qui conserve la tête des playoffs 2. Avec six points de retard et bon dernier de ces Europe playoffs, le Standard peut déjà penser à préparer la saison prochaine... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos