Charleroi confirme le coup de mou des Pandas et se redonne le sourire après la Coupe
Florent Malice
Florent Malice depuis Charleroi
| 0 réaction

Charleroi domine l'AS Eupen (3-0) et intègre le top 4

Charleroi confirme le coup de mou des Pandas et se redonne le sourire après la Coupe

Les Zèbres ont d'abord peiné, mais ont fini par trouver la faille et dérouler face à un Eupen en difficulté.

Le Mambourg a la gueule de bois ce samedi : une nouvelle fois, le fameux "objectif Coupe" s'est envolé, ce qui fait tache dans un début de saison somme toute plutôt réussi et alors que le projet de jeu d'Edward Still semblait prendre. Un premier vrai revers, donc, pour le jeune coach des Zèbres, et auquel il faudra réagir face à un AS Eupen qui, lui, s'est qualifié, mais reste sur un 0/6 qui a calmé les ardeurs de début de saison. 

Et d'ardeur, il n'en sera pas question tout de suite dans ce match : les 45 premières minutes se passent sans qu'à aucun moment Charleroi, plus à l'aise techniquement, trouve la faille malgré de nombreuses phases de supériorité numérique. Emmanuel Agbadou, notamment, bloque impeccablement l'axe, tandis que les centres de Gholizadeh (très actif) et Zedadka (moins en forme) ne trouvent jamais leur cible. Nicholson est parfaitement tenu, tandis que dans l'autre rectangle, le duo Ngoy-Prevljak est tout bonnement invisible. Seul Cools, au terme d'une percée, alerte Koffi (13e). Himmelmann, lui, est tranquille jusqu'à la 44e et une frappe trop axiale d'Ali Gholizadeh. Circulez, rien à voir. 

jonathan heris eupen

L'inefficacité carolo continuera en seconde période : systématiquement, les Zèbres font le mauvais choix ou sont bloqués par un Agbadou impérial. Gholizadeh trouve Nicholson qui manque son contrôle (47e), Morioka trouve encore le Jamaïcain dans la foulée pour une frappe à côté (49e). À force de jouer avec sa chance, Charleroi doit s'en remettre à Hervé Koffi : Déom trouve Prevljak pour son premier face-à-face et le gardien burkinabé fait encore des miracles (62e). 

nicholson

Derrière, on sent quand même le vent tourner : Agbadou se trouve totalement devant Nicholson, mais celui-ci traîne tellement qu'il permet au Panda de revenir et de se rattraper (73e). Ce n'est que partie remise pour l'obstiné Nicholson, qui finit par être à la réception d'une frappe de Gholizadeh que Himmelmann repousse (78e, 1-0) : enfin, le Sporting a profité de sa supériorité numérique dans le camp adverse. Le verrou a sauté, et le break suivra malgré un Eupen en possession du ballon :en contre, Shamar Nicholson réalise un superbe travail côté gauche et centre vers un Ali Gholizadeh qui temporise avant d'envoyer une jolie frappe (84e, 2-0) au fond des filets. 

La fête sera même au final totale quand Jules Van Cleemput, trouvé d'une très jolie louche de Ryota Morioka, inscrit son tout premier but pour Charleroi (87e), un but célébré comme il se doit par tout le staff, visiblement heureux pour le défenseur. Après avoir galéré (trop) longtemps à trouver l'ouverture, le Sporting peut avoir le sourire : 9/9 en championnat et le top 4 (temporaire), de quoi oublier la Coupe. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Walfoot.be

Plus de 6325 fans de football se sont déjà inscrits!

Avec la newsletter de Walfoot, vous recevez quotidiennement toutes les dernières news foot concernant vos équipes, compétitions et joueurs favoris, dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news