Kompany rend hommage à Vermaelen et se réjouit de son choix : "Il ne sera pas le dernier"

Kompany rend hommage à Vermaelen et se réjouit de son choix : "Il ne sera pas le dernier"

Thomas Vermaelen a pris sa retraite sportive et deviendra l'adjoint de Roberto Martinez chez les Diables Rouges. Vincent Kompany, qui a pris le même type de décision il y a quelques années maintenant, salue son ancien équipier.

Vincent Kompany est revenu sur l'annonce de la retraite de Thomas Vermaelen, à 36 ans, et salué la "magnifique carrière" du désormais ex-Diable Rouge : "Comme moi, il a énormément souffert des blessures dans sa carrière et on l'a parfois enterré un peu vite. Après 2018, personne ne s'attendait à un Euro d'un tel niveau de sa part l'année passée", commence l'entraîneur d'Anderlecht en conférence de presse. "Thomas n'était pas qu'un grand talent mais aussi un grand professionnel". 

Un grand talent dont les galères ont un peu fait oublier les qualités, estime ensuite Kompany : "Sa situation médicale a parfois un peu occulté quel joueur c'était. Quand il était fit, il était dans le onze d'Arsenal, du FC Barcelone, sans hésitation. Chapeau à lui. De par son rôle d'exemple hors du terrain, il peut amener beaucoup. Il apprendra aux côtés de Martinez mais peut aussi apporter au groupe, il a toujours fait passer l'équipe avant lui". 

Vermaelen Thomas
© photonews

Une génération d'entraîneurs ?

Après Vincent Kompany (et sans oublier Timmy Simons, désormais T1 à Zulte Waregem), Vermaelen se tourne donc à son tour vers le coaching. "Quand j'avais 18 ans, au tout début de ma carrière, j'avais souligné que c'était anormal qu'en Belgique, on puisse faire de tels résultats en équipes de jeunes au Standard et Anderlecht puis plus rien quand on arrivait en équipe première. Puis, la "génération dorée" est arrivée, et une fois à maturité, elle a fait une demi-finale de Mondial", entame Kompany.

Des gars comme Mertens, Vertonghen reviendront aussi en Belgique 

"Mais j'avais aussi dit que toute cette génération, par après, allait propulser le football belge dans une autre dimension. Je ne parle pas forcément de moi, je reste humble, mais tous ces gars qui ont connu le plus haut niveau, les meilleures structures, j'espère qu'ils reviendront en Belgique pour transmettre tout ce qu'ils ont connu", continue-t-il. "Je suis content que Thomas le fasse et il ne sera pas le dernier. Je crois que des joueurs comme Mertens, Vertonghen, je pourrais en citer d'autres, reviendront un jour pour partager leur expérience". 

Vermaelen, par contre, a opté pour la sélection plutôt que le travail en club, malgré une sollicitation de ... Kompany et Anderlecht l'année passée. "J'étais arrivé un an trop tôt (rires). Il voulait encore jouer un peu. Et le football de club, c'est du matin au soir, tout le temps, avec la pression de gagner", souligne Vincent Kompany. "Là, en équipe nationale, il pourra passer quelques mois en famille, ce qu'il a amplement mérité, puis se focaliser sur le Mondial. Moi, l'année sabbatique, je l'ai un peu ratée (rires)". 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos