Thauvin l'avoue: "Oui, c'était une sorte de dépression"

Thauvin l'avoue: "Oui, c'était une sorte de dépression"

Il parle aussi de la différence entre l'Europe et l'Amérique du Sud.

Après plus de sept saisons passées à l'Olympique de Marseille, Florian Thauvin a dit au revoir à la France l'été dernier pour rejoindre - à la surprise générale - les Tigres. Mais pourquoi n'a-t-il pas poursuivi l'aventure avec le club qui le faisait rêver étant petit, et qu'il a finalement quitté en fin de contrat ? Sur RMC, l'ailier a avoué avoir fait "une sorte de dépression".

"C’est un club qui est extraordinaire, qui est magnifique, mais c’est un club qui est dur. Il y a énormément de pression au quotidien, je suis passé par des moments difficiles, notamment psychologiquement où certaines choses ont été difficiles à avaler. C’est une pression qui est constante, c’est un club très souvent sur le devant de la scène donc il y a une obligation de résultat, une pression de la part des médias, des consultants, des supporters…", a expliqué "Flotov" dans l'émission de Jérôme Rothen, avant d'être relancé sur la dépression.

"Une sorte de dépression ? Oui, on pourra en parler plus longuement mais j’avais consulté un préparateur mental et oui, à une certaine période, c’était une sorte de dépression parce que tu as le moral dans les chaussettes, et la dépression ça part de là. En Europe, les vestiaires c’est chacun pour sa gueule et c’est très compliqué. Je l’ai vécu pas mal d'années à l’OM et ça je n’en voulais plus", a révélé le champion du monde.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus de news

Plus de news