L'affaire Meschack Elia expliquée : Anderlecht lui a "brisé le coeur"

L'affaire Meschack Elia expliquée : Anderlecht lui a "brisé le coeur"

C'était l'une des affaires les plus surréalistes de l'été 2019 : alors que Meschack Elia semblait avoir convaincu Anderlecht suite à son test, il filait à l'anglaise direction la Suisse et s'engageait avec les Young Boys de Berne. En décembre 2021, il donnait sa version des faits.

En 2019, alors que le "projet Kompany" est encore jeune, deux jeunes talents congolais assez intéressants viennent s'entraîner à Anderlecht pour un test : Arsène Zola et Meschack Elia. Le premier, polyvalent défenseur, était entouré de doutes (notamment administratifs) mais n'aura pas convaincu le staff de ses qualités ; Elia, cependant, est d'un autre calibre. L'ailier du TP Mazembe est présenté comme une sorte de "Neymar congolais", très talentueux dribbleur, puissant et encore jeune (21 ans). Contrairement à son compaire, Meschack Elia convainc. 

Mais au fil de l'été, mystère : Meschack Elia semble avoir disparu. Le joueur n'est plus présent à Neerpede et ne signera pas son contrat, jusqu'à "réapparaître"...en Suisse. Il communiquera en septembre 2019, assurant qu'il n'avait pas donné d'accord à Anderlecht, disposait de plusieurs offres et n'avait jamais eu l'intention de signer au RSCA. Il signe finalement aux Young Boys de Berne, ce qui vaudra de gros soucis au club suisse. 

meschack elia

La FIFA condamne en effet ce transfert, qui se fait alors que le TP Mazembe et le RSC Anderlecht avaient un accord, affirme le club congolais. Les Young Boys paieront près d'un million d'euros d'arriérés, un an plus tard, au Tout-Puissant. 

Elia accuse Anderlecht 

C'est un peu passé inaperçu dans la presse belge mais en décembre 2021, Meschack Elia expliquait un peu plus en détail son passage à Anderlecht à l'été 2019...et ne lésinait pas sur les accusations à l'encontre du RSCA. "A mon arrivée, je me suis entrainé pendant une semaine après la CAN 2019, mais le contrat n’était toujours pas signé. À ce moment-là, j’appelle Zola, avec qui j’étais arrivé à Anderlecht, pour savoir si lui avait signé son contrat et il me dit que non. J’étais très étonné parce que pendant ce temps-là, le championnat avait démarré", explique le Congolais dans un live Facebook.

Le TP Mazembe lui avait pourtant "promis" qu'il allait en Belgique pour y signer."Après deux semaines d'entraînement, j'ai décidé d'aller voir Vincent Kompany". Elia lui explique sa situation et révèle notamment que les Young Boys de Berne avaient fait une offre qui datait de la CAN. 

Vincent Kompany m'a dit qu'il était surpris que je sois là 

"Kompany m'a alors dit qu'il était surpris que moi et Zola étions arrivés. Anderlecht n'avait pas prévu que la RDC passe le premier tour à la CAN, et une fois qu'il était clair que nous arriverions plus tard que prévu, ils avaient pris d'autres dispositions. Anderlecht ne comptait plus sur nous", affirme l'international congolais, qui confesse avoir eu "le coeur brisé".

Les mots de Kompany 

Meschack Elia demande alors conseil à Vincent Kompany. "J’ai alors dit à Kompany que Young Boys me voulait mais que de l'autre côté, Anderlecht voulait me conserver en attendant un accord avec Mazembe. J’ai demandé à Kompany ce que selon lui, je devrais faire. Il m'a dit de prendre la meilleure décision pour moi-même, qu'il ne voulait pas me voir rester sans jouer au football"révèle-t-il. Il s'agit bien sûr de la version du joueur, qui semble en conflit avec celle du club. 

meschack elia

Elia prendra alors la décision qu'on sait : quitter le RSCA sans attendre que l'affaire se règle entre la direction bruxelloise et le TP Mazembe. Un départ qui causera un imbroglio administratif solide entre les clubs car Anderlecht avait un pré-accord avec les Mauves. Qui plus est, l'arrivée d'Elia en Suisse sera retardée de 6 mois : Elia était en effet également au coeur d'un problème administratif puisqu'il disposait de...trois dates de naissance officielles, dont l'une évoque 1992 plutôt que 1997. La fédération congolaise obtient ainsi une suspension d'un an interdisant l'international de jouer pour son club, jusqu'à février 2020 et le dénouement. 

Les Young Boys, eux, ont assumé leur manoeuvre, et ne s'en mordront pas les doigts : depuis son arrivée, Meschack Elia a disputé 100 matchs, pour 21 buts et 23 assists. Sa valeur est désormais estimée à 5 millions d'euros. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Walfoot.be

Plus de 6321 fans de football se sont déjà inscrits!

Avec la newsletter de Walfoot, vous recevez quotidiennement toutes les dernières news foot concernant vos équipes, compétitions et joueurs favoris, dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news

Les plus populaires

Conference League