Anderlecht sur la voie royale, le Standard en dauphin consistant : le bilan à mi-saison en Super League
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Anderlecht sur la voie royale, le Standard en dauphin consistant : le bilan de la Super League

Anderlecht sur la voie royale, le Standard en dauphin consistant : le bilan à mi-saison en Super League
Photo: © Louis Evrard

Rideau sur la première moitié de championnat en Super League. Une première partie de saison, marquée par les débuts des Gazelles parmi l'élite, mais surtout par la domination toujours insolente du Sporting d'Anderlecht.

Anderlecht, un leader confortable

Vainqueur de son deuxième Clasico en un peu plus d’un mois, vendredi dernier, le Sporting d’Anderlecht confirme son statut de super favori de la série. Un bilan presque parfait (11 victoires, un seul partage) dix points d’avance, la meilleure attaque (37 buts), la meilleure défense (six petit buts encaissés), les Bruxelloises filent à toute allure vers leur troisième titre consécutif de championnes de Belgique.

Le Standard Femina, outsider numéro 1

En début de saison, Hamide Lamara, coach du Standard Femina, nous expliquait qu’il savait qu’il serait très difficile d’aller chercher Anderlecht, mais que son équipe ne lâcherait rien. Les Liégeoises ont commencé en boulet de canon, elles ont connu quelques accrocs en route, mais elles affichent tout de même un bilan positif : 24 points au compteur, 29 buts marqués, cinq points d’avance sur la troisième place...

Le Standard Femina réalise une excellente saison. La seule ombre au tableau, c’est l’absence de victoire contre le rival bruxellois, mais les Rouchettes auront encore au moins trois occasions d’y arriver.

Gent Ladies et Genk Ladies, un cran en-dessous

Lauréates de la Coupe de Belgique l’an dernier, les Buffalos occupent la troisième place, mais ont déjà cinq unités de retard sur le Standard et payent surtout un début de saison difficile. Quatrièmes du classement, à deux unités de Gand, les Genk Ladies sont, elles, les seules à avoir arraché une unité à Anderlecht. Mais les Gantoises et les Limbourgeoises manquent encore de constance pour titiller la deuxième place du Standard Femina.

Le Club de Bruges, la bonne surprise

Arrivées en Super League cette saison, les Brugeoises démarraient la saison avec un gros point d’interrogation: elles font plus que se défendre. Avec 13 points, les troupes de Leo Van Der Elst sont même dans le sillage de la troisième place. Largement devant OHL, qui a récolté sa première unité le week-end dernier.

Six équipes, ce n'est pas suffisant. 

Un seul bémol

Hamide Lamara insistait fin novembre : "Six équipes, ce n’est pas suffisant. On tourne en rond et ça dessert le championnat", nous confiait le coach du Standard Femina. Patrick Wachel partage son avis : "En quatre ans, nous avons rencontré la même équipe 25 fois. Un championnat à dix serait idéal", note le T1 des doubles championnes de Belgique en titre.

Dans le sillage de son CEO, Peter Bossaert, la Fédération envisage de tout faire pour promouvoir le football féminin en Belgique. Un plan qui devra passer par une réforme de la Super League pour être efficace...

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos