Interview De Mouscron à la RAAL pour six mois, il justifie son choix : "Mes intentions étaient déjà claires avant"
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Prêté par Mouscron à la RAAL, Clément Libertiaux explique son choix

De Mouscron à la RAAL pour six mois, il justifie son choix : "Mes intentions étaient déjà claires avant"
Photo: © photonews

Passé par les écoles de jeunes du Sporting d'Anderlecht et de celui de Charleroi, Clément Libertiaux est résté deux ans et demi dans l'ombre des Logan Bailly, Olivier Werner, Jean Butez et Vaso Vasic à Mouscron, il espère désormais trouver la lumière à La Louvière.

Barré par Vaso Vasic et Jean Butez à Mouscron, Clément Libertiaux a choisi un nouveau défi: un prêt de six mois en D2 amateurs, où il espère "glaner un maximum de temps de jeu et d’expérience". "Mes intentions étaient claires depuis le début de saison, il fallait que je trouve un club où je puisse m’exprimer", nous confie-t-il.

"Jouer"

Un choix qui a également été validé par le staff de l’Excel. "J’avais déjà eu une discussion avec Bernd Hollerbach et Eric Deleu (l’entraîneur des gardiens) au mois d’août et on a eu la même discussion en décembre: ils m’ont dit que j’avais du talent, mais que je devais pouvoir le montrer en match et que, si une opportunité se présentait, il fallait la saisir."

Quand la RAAL est revenue à la charge en fin d’année 2019, le Namurois n’a pas hésité. Et il espère désormais faire fructifier l’expérience qu’il a déjà engrangée à Mouscron. Son unique titularisation en Pro League remonte à plus de deux ans (un partage contre Saint-Trond : 1-1), mais il a côtoyé quelques très bons gardiens depuis.  

J'ai appris beaucoup aux côtés de Bailly, Werner, Butez et Vasic.

"Ça n’a pas toujours été facile de voir des gardiens débarquer à Mouscron et de reculer dans la hiérarchie, mais ça fait partie de la vie d’un jeune footballeur", analyse, philosophe, le nouveau portier de la RAAL.

Surtout, il préfère retenir ce que ça lui a apporté. "J’ai côtoyé gardiens expérimentés comme Logan Bailly et Olivier Werner, de très bons autres gardiens comme Jean Butez et Vaso Vasic et j’ai beaucoup appris à leurs côtés."

Mais désormais et du haut de ses 21 ans, Clément Libertiaux estime qu’il est temps de jouer et il espère obtenir du crédit aux yeux de Frédéric Taquin pour aider les Loups à atteindre l’objectif qu’ils s’étaient fixés en début de saison : la montée en D1 amateurs. 

Clément Libertiaux avait connu sa seule (jusqu'ici) titularisation en Pro League, le 2 décembre 2017, contre Saint-Trond. 
Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos