Une icône du Cercle croise les doigts pour le maintien : "Ce sera difficile, voire impossible mais..."
Johan Walckiers
Johan Walckiers
| 0 réaction

Frederik Boi espère que le Cercle de Bruges va se maintenir en D1A

Une icône du Cercle croise les doigts pour le maintien : "Ce sera difficile, voire impossible mais..."
Photo: © Photonews

Frederik Boi fait partie des icônes du Cercle de Bruges, un club dont il a défendu les couleurs dès l'âge de sept ans. Il sera resté de 1989 à 2011 chez les Vert et Noir.

Frederik, croyez-vous toujours au maintien ? 

"Eh bien, ce sera difficile, voire impossible. Compte tenu des revers qu'ils ont déjà connus cette saison, je le crains, mais je n'ai pas encore abandonné."

À quoi vous accrochez-vous?

"Waasland-Beveren a soudainement remporté trois matchs de suite. Et je pensais qu'ils jouaient moins bien que le Cercle. Les Vert et Noir doivent s'en inspirer et là qui sait..."

Si seulement ils avaient pris un point contre l'Antwerp...

"Ou trois. Cela aurait certainement été possible. Ils n'auraient jamais dû perdre ce match. Cela changerait beaucoup de choses au classement. Tant que c'était mathématiquement possible Je continue d'y croire. "

Quelque chose est-il possible contre Anderlecht?

"Certainement! Ce n'est pas non plus l'Anderlecht du passé, n'est-ce pas? C'est dommage qu'ils jouent toujours bien contre de plus grandes équipes, mais ils échouent face aux équipes du milieu du classement et contre leurs concurrents directs."

Quelle est l'origine du problème ? Trop de joueurs prêtés ?

"Non, je ne pense pas que cela dépende des joueurs en prêt, mais c'est la façon de les utiliser. C'est similaire à l'année où nous sommes descendus en deuxième division. Puis il y avait quelques joueurs trop sûrs de leur place. Attention, sur le papier, ils étaient pourtant les meilleurs, mais ...

Bernd Storck a remis de l'ordre au Cercle ?

"Pour moi, ils ont continué avec Mercadal pendant trop longtemps. Si Storck avait été là depuis le début, ils n'auraient jamais été dans cette situation. Une mauvaise préparation peut avoir des conséquences sur toute une saison. Regardez ce qu'Anderlecht a en termes de condition. J'entends que sous Storck c'est une différence de jour et de nuit en termes d'ambiance et de discipline. "

Que voulez-vous dire?

"Mercadal était trop gentil. Maintenant, ils ne sont plus autorisés à prendre un téléphone portable à table. J'entends des gens qui assistent aux sessions d'entraînement, c'est un monde de différence et l'ambiance est bonne. "

Cela vous affecte-t-il toujours?

"Pour être honnête, je me soucie plus que je ne le pensais. Mais s'ils jouent et travaillent de cette façon, ils auront toujours mon soutien. Storck fait un travail fantastique. Si les choses tournent mal, vous ne pouvez pas vous en vouloir."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos