Interview Franco Antonucci en grande forme aux Pays-Bas : "Je n'exclus pas du tout la Belgique"
Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction

Franco Antonucci (FC Volendam) en feu aux Pays-Bas : "Je n'exclus pas du tout la Jupiler Pro League"

Franco Antonucci en grande forme aux Pays-Bas : "Je n'exclus pas du tout la Belgique"

Francesco Antonucci fait des débuts professionnels très remarqués en D2 néerlandaise, prêté par l'AS Monaco. Le "Magicien de La Louvière", formé à Anderlecht et l'Ajax avant de rejoindre la France, espère continuer sur sa lancée. Walfoot s'est entretenu avec l'international espoirs !

Francesco, dit Franco Antonucci est surnommé le "Magicien de La Louvière" mais a entamé sa formation au Sporting Charleroi avant de passer par les écoles réputées du RSC Anderlecht et de l'Ajax. Depuis 2017, il évolue à l'AS Monaco, dont il est l'un des talents les plus prometteurs.

Et alors que beaucoup d'Espoirs monégasques passent par ... la Belgique et le Cercle de Bruges, Antonucci a été envoyé aux Pays-Bas, en Eerste Divisie (la D2 néerlandaise), où il s'en sort plus qu'honorablement puisqu'il compte déjà 11 buts cette saison. "Je suis vraiment satisfait de mes chiffres, surtout quand on sait que c'est ma première saison professionnelle", nous confie-t-il. "Et puis, je suis milieu offensif, ce n'est pas forcément ma tâche première de marquer". 

Sur une liste prestigieuse

Les prestations de Franco Antonucci en Keuken Kampioen Divisie (le nom complet du championnat) lui ont valu des louanges et un trophée de "Meilleur talent" de la troisième période de la compétition. Le FC Volendam est 3e du championnat. "C'est une belle récompense pour mon travail, pour moi et toute ma famille qui me soutient", se réjouit Antonucci.

"Et puis, il y a de sacrés noms sur cette liste : Dries Mertens, Quincy Promes, Frenkie de Jong ... J'espère pouvoir réussir une belle carrière, comme eux". 

Un homme : Wim Jonk 

Mais comment Antonucci s'est-il retrouvé au FC Volendam, pas la destination la plus évidente ? Un homme est derrière ce prêt fructueux : Wim Jonk. "C'est le coach de Volendam et je l'ai connu en équipes de jeunes à l'Ajax Amsterdam", explique Franco. "Tous ses exercices se font avec ballon. Il a confiance en moi et c'est grâce à lui que je suis là". Sans regrets. 

"Le niveau est vraiment élevé ! En comparaison avec la France, par exemple, c'est beaucoup plus technique", estime le Carolo. "Moins de physique, ce qui convient mieux à mon jeu. Je suis le type de joueur qui aime sentir le cuir, être décisif. Du coup, oui, j'ai des progrès à faire en perte de balle, mais mes replacements s'améliorent. Je dois aussi devenir plus agressif dans les duels, avoir plus de volume". 

La JPL l'an prochain ? 

Franco Antonucci, cependant, n'a pas encore eu l'occasion de se montrer au public belge. Son avenir est encore incertain, mais il n'écarte pas l'hypothèse de jouer un jouer en Pro League. "Bien sûr que j'y suis ouvert. Du moins si un projet me parle", précise-t-il. "Il y a de beaux clubs en Belgique. Maintenant, c'est Monaco qui décidera". 

Antonucci n'a qu'un espoir : "Un bon club, avec un coach qui croit en moi. À ce moment de ma carrière, ce qui compte, c'est que je joue", conclut-il. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos