Quarante buts en une saison, en pleine Seconde Guerre Mondiale : le record qu'Onuachu n'ira pas chercher

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Quarante buts en une saison, en pleine Seconde Guerre Mondiale : le record qu'Onuachu n'ira pas chercher
Photo: © photonews

Paul Onuachu a inscrit hier son 32e but en D1A, et est récemment devenu le 29e joueur de l'histoire du football belge à planter au moins 30 roses en championnat. Mais sauf improbable goleada d'ici à la fin de saison, le Nigérian n'égalera pas le record absolu.

"Est-ce que tu connais Erwin Vandenbergh ?" : la question, posée par l'un de nos confrères en conférence de presse ce mercredi, laisse Paul Onuachu un peu gêné - l'attaquant du Racing Genk ne connaît pas le fameux buteur du Lierse (entre autres) qui, avec ses 39 buts, est le seul depuis les années ... 50 à avoir marqué plus que lui. Onuachu compte 33 buts ; Vandenbergh en avait claqué 39 en 1980, ce qui en faisait le meilleur buteur d'Europe. Avant lui, il fallait remonter au légendaire Rik Coppens en 54-55 (36 buts) pour trouver trace d'une performance supérieure à celle de Paul Onuachu. 

Bref : le Taureau d'Or 2020-2021 est en train de marquer l'histoire du championnat, et il peut encore espérer aller titiller Coppens au terme de ces Playoffs. Vandenbergh ? Cela sera (très) compliqué. Quant à espérer atteindre les 40, inutile de rêver au vu de l'opposition présente. Et pourtant, si fou que cela puisse paraître, elle a déjà atteinte ... il y a fort longtemps. 

Trois fois seulement ... dont deux la même année 

La barre des 40 buts en une saison a été atteinte à trois reprises, et la première date d'il y a ... 110 ans : une performance réalisée par Alphonse Six, en 20 matchs à peine. Un autre football, et une saison de folie qui aidait le Cercle de Bruges à remporter son tout premier titre. Mais même si les statistiques de l'époque ne peuvent pas être transposées à aujourd'hui, Six restera le seul à atteindre ce cap symbolique des 40 réalisations avant 1942-1943, preuve que la prestation était exceptionnelle. 

En 1943, cependant, cette barre sera cette fois ... dépassée à deux reprises. Pour la première fois, le championnat se tient à 16, et le football belge revit après des années compliquées liées à l'invasion allemande et l'adaptation des compétitions à la situation. C'est donc en 30 matchs qu'Arthur Ceuleers (Beerschot) et Jules Van Craen (Lierse) se partageront le statut de meilleur buteur avec 41 buts inscrits chacun. Aucun des deux ne sera pour autant sacré champion (c'est le RC Malines qui coiffera les lauriers pour la première fois de son histoire). 

Fin tragique pour l'un, les Diables avec Vanden Stock pour l'autre 

Deux hommes dont le destin sera bien différent par la suite : véritable légende du Lierse (117 buts en 108 matchs), Jules Van Craen décédera le 10 octobre 1945, non pas dans les affrontements qui se tiennent en Belgique et qui ont forcé l'arrêt du championnat, mais des suites d'une tumeur à l'estomac, consécutive à un coup reçu quelques années plus tôt lors d'un duel avec Gaston Nihoul (Tilleur). Il avait 25 ans.

Arthur Ceuleers, dit Tuur, pour sa part légende du Beerschot et successeur spirituel de l'iconique Raymond Braine (il inscrit 220 goals en 242 matchs pour les Rats), deviendra ensuite entraîneur, passera par le Racing Bruxelles (où il a terminé sa carrière), le TSV Lyra, Beringen et le FC Liège avant de devenir entraîneur de terrain des Diables Rouges, tandis que Constant Vanden Stock était sélectionneur. Il occupera ce poste de 1963 à 1966, date à laquelle Raymond Goethaels, qui était jusque là son adjoint, prend l'équipe en main. Tuur Ceuleers est décédé en 1998, à l'âge de 88 ans. 

 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos