Kompany a respecté la RAAL : "Je ne partais pas du principe qu'on en mettrait sept"

Florent Malice
Florent Malice depuis le Tivoli
| 0 réaction
Kompany a respecté la RAAL : "Je ne partais pas du principe qu'on en mettrait sept"

Surprise au coup d'envoi à La Louvière : Vincent Kompany était loin d'avoir fait tourner. De quoi, peut-être, en décevoir quelques uns, mais le coach du RSCA s'est expliqué.

Ceux qui espéraient voir Mario Stroeykens et Kristian Arnstad en étaient pour leurs frais : les deux jeunes talents étaient en tribunes, et sur le terrain, Vincent Kompany avait presque opté pour l'équipe-type. "Je ne m'attendais pas à ce qu'on me le reproche", sourit-il, un peu jaune. "Je vais l'expliquer en plusieurs points. D'abord, je ne viens pas ici en partant du principe qu'on va gagner 1-7. Si j'arrive en mettant 6 ou 7 jeunes et qu'on gagne de justesse, on me dira que je n'ai pas respecté la Coupe", continue Kompany. "La magie de la Coupe, je connais, et je sais que c'était un match piège. On les aurait mis en confiance inutilement en alignant une équipe B". 

Les jeunes, qui plus est, ne doivent pas forcément recevoir de "cadeaux", estime Vincent Kompany : "Il y a de la concurrence, et les jeunes sont très importants pour nous en U21 où ils jouent leur avenir et celui du club en vue de la D1B. Leurs 7 victoires d'affilée en U21, c'est très important pour nous". 

Niveau gestion des jeunes, nous n'avons pas forcément de conseils à recevoir

Vincent Kompany, visiblement pas ravi des critiques sur sa gestion des jeunes, conclura par ces mots : "Il y a beaucoup de points sur lesquels nous devons être conseillés et faire des progrès mais je crois qu'en matière de gestion des jeunes, nous nous en sortons plutôt bien", estime-t-il. "Par leurs prestations en U21 et en amicaux, les jeunes obtiendront leur chance aussi quand il faudra faire appel à eux". 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos