Le choix le plus important de l'ère Tedesco ? "Il ne s'est pas trompé"

Le choix le plus important de l'ère Tedesco ? "Il ne s'est pas trompé"

Domenico Tedesco a fini par rappeler Axel Witsel pour l'Euro. Un choix salué par Marc Wilmots.

Sous Marc Wilmots, Axel Witsel était du genre indéboulonnable. Installé devant la défense, celui qui était alors avant tout considéré comme un milieu de terrain était l'un des premiers noms cochés dans le onze de base. 

Mais sous Tedesco, la donne a changé. Witsel a fait partie des joueurs laissés de côté pour faire place à la nouvelle génération après la Coupe du Monde 2022. Mais les derniers mois ont tout de même poussé le sélectionneur à lui refaire une place dans le noyau pour l'Euro.

"Il ne s’est pas trompé en le rappelant : c’est un excellent choix en termes de qualité pure, de polyvalence et de métier" se félicite Marc Wilmots dans le journal Le Soir.

La tentation de repatrtir d'une page blanche

"Quand il est arrivé en Belgique, le nouveau sélectionneur a peut-être cédé à ce qui était dans l’air, à savoir le changement pour le changement. On avait l’impression, à la Fédération, au retour du Mondial et du départ de Roberto Martinez, qu’il fallait passer un grand coup de balai. Dans une sorte de raisonnement d’entreprise où on fait table rase de tout et où on repart d’une page blanche" poursuit-il.

Pour Wilmots, le fait de rappeler Witsel montre que Domenico Tedesco n'est pas si têtu que cela : "Au fil des matchs et des enseignements qu’il a pu en tirer, Tedesco a su se montrer nuancé en conservant une ossature puis en rappelant Witsel". 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news