Interview Que devient Albert Cartier ? "Le banc me manque"

Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction
Que devient Albert Cartier ? "Le banc me manque"

Le technicien français est sans club depuis son départ du GFC Ajaccio en octobre 2018.

Proche d'un retour en Belgique l'hiver dernier du côté de Seraing, Albert Cartier avait aussi été proche de s’engager avec l’Étoile du Sahel (Tunisie) il y a quelques mois, puis Niort ou encore Le Mans en Ligue 2. "Je suis toujours à la recherche d'un projet et d'un banc", nous confie l'ancien coach de Mons et d'Eupen. "Je multiplie les contacts et les supports vidéos. Avec la crise sanitaire que nous vivons, ce n'est pas évident. Ne s'étonner de rien, s'attendre à tout comme disait un ami à moi. Les clubs vont connaitre de grosses difficultés économiques et devront peut-être jouer sans public pendant un long moment. Il faut s'adapter et continuer d'avancer", précise le technicien français qui se rejouit de trouver un nouveau club.

"Le banc me manque et j'ai faim. J'ai hâte de trouver un effectif et de faire le métier que j'aime. Même rejoindre le staff d'une équipe ambitieuse. D'ailleurs quand Arsène Wenger était un moment préssenti du côté de l'AC Milan, je lui en ai parlé et lui ai dit qu'il pouvait compter sur moi pour l'épauler s'il rejoignait les Rossoneri puisque je parle très bien l'italien. Revenir en Belgique me ferait également le plus grand plaisir, mon deuxième pays en quelque sorte. Je suis à l'écoute de toute offre", a conclu l'ancien coach de La Louvière, du Brussels, de Tubize et d'Eupen.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos