La masterclasse de Leko, l'héritage de Bölöni

Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction
La masterclasse de Leko, l'héritage de Bölöni

C'est un véritable coup de maître que Leko a sorti de son chapeau pour cette finale de la Coupe de Belgique. Outsiders, les Anversois ont déjoué les pronostics pour remporter le trophée et la qualification directe pour l'Europa League.

Le Club de Bruges pouvait compter sur un effectif au complet pour cette finale, les Anversois ont de leur côté une équipe plus que déforcée par le  mercato. Mais cela, tout le monde le savait depuis des semaines.

Ivan Leko a alors préparé son équipe en fonction des joueurs qu'il avait à sa disposition. Il a aussi pu compter sur la prolongation de Mbokani et sur le retour cette semaine de Didier Lamkel Zé. C'est sans complexe que le Great Old aborde cette finale et cela se ressent dès les premières minutes.

Réfaelov, trois buts en trois finales

Les Rouges prennent le match en main, et avant la pause il n'y en aura que pour eux. Le pressing haut mis en place par l'entraîneur croate déstabilise le jeu des Gazelles, qui déjouent et laissent des espaces. Mbokani tout d'abord, puis Juklerod n'en profitent pas. Du moins jusqu'à la 25ème minute. Juklerod s'échappe sur la gauche, grille la politesse à Mata avant de servir Refaelov qui marque dans le but vide (0-1).

Bruges doit alors réagir, mais le jeu est bien trop imprécis. Okereke est absent des débats, tout comme Vanaken que ses coéquipiers ne trouvent pas entre les lignes. La pause arrive sans le moindre tir cadré pour les Brugeois, mais après de nouvelles occasions pour le Great Old.

Bruges tente de jouer plus haut, mais l'Antwerp retrouve des valeurs qu'un certain Bölöni aurait apprécié: une volonté de fer dans les duels et une défense de tous les Diables. Ce n'est qu'à la 65ème minute que le tout jeune gardien Davor Matijas effectue son premier arrêt sur une tête de Badji. Dans la foulée il détourne une nouvelle frappe du Sénégalais.

La tension monte, la fatigue fait son apparition, tout comme Rits et Schrijvers. Diatta manque le cadre de peu, tout comme Schrijvers dont la frappe bondissante a donné des sueurs froides à Matijas. L'Antwerp résiste jusqu'au bout, au grand désespoir du champion de Belgique.

L'Antwerp remporte donc la troisième Coupe de Belgique de son histoire, la première depuis 1992. Le Great Old se qualifie aussi directement pour les poules de l'Europa League.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos