Soir de fête à Charleroi!
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Pro League: Charleroi dompte le Beerschot et creuse encore l'écart

Soir de fête à Charleroi!
Photo: © photonews

Trois buts et un impeccable bilan de 18 sur 18: le Sporting de Charleroi n'a pas laissé la moindre chance au Beerschot, vendredi soir, en ouverture de la sixième journée de Pro League. Des retrouvailles dignement célébrées entre les Zèbres et leurs supporters.

Un choc que les Zèbres ont abordé sans Guillaume Gillet, écarté par mesure de prudence, mais avec Mamadou Fall, de retour de suspension. Côté anversois, Hernan Losada avait décidé de faire confiance à Musachi Suzuki et Yan Vorogovskiy, tous les deux sur le banc en début de partie contre Genk, lundi dernier.

Avec le retour de quelque 5000 supporters, bien en voix, dans les tribunes du Mambourg, ce choc n’avait évidemment pas la même saveur pour les Zèbres. Et si le match a démarré timidement sur la pelouse, le Sporting est, à l’image de son public, monté doucement en température.

Les premières tentatives ont été anversoises. Des frappes de Marius Noubissi et de Yan Vorogovskiy qui n’ont pas inquiété Nicolas Penneteau. Mais l’efficacité du Sporting n’est plus à prouver et Kaveh Rezaei a fait la différence, à la demi-heure, sur la première véritable occasion de Charleroi. Servi de maîtresse manière par Ryota Morioka, l’Iranien a tranquillement trompé Mike Vanhamel pour offrir au Stade du Pays de Charleroi son premier véritable vrombissement de la saison.

Et si Mamadou Fall amenait une dernière fois le danger dans le rectangle de Mike Vanhamel, son centre puissant était bien négocié par la défense du Beerschot. Pas de break avant la pause, mais les Carolos rentraient au vestiaire avec l’avantage.

Un avantage que les troupes de Belhocine étaient déterminées à accroître dès la reprise. Et si les tentatives de Mamadou Fall et Rezaei, dans le quatrième quart d’heure, n'ont pas trouvé le chemin des filets, c’est Ali Gholizadeh, qui profitait d’un excellent travail de Shamar Nicholson pour doubler la mise à l’heure de jeu.

Le Beerschot dans les cordes, Charleroi aux anges: la rencontre était pliée. Et Kaveh Rezaei sur penalty a terminé le travail en toute fin de rencontre. Seules ombres au tableau pour l’autoritaire leader de Pro League: la blessure de Ryota Morioka, qui a quitté la pelouse en boitant, à cinq jours de l'entrée en lice du Sporting en Europa League et ce but inscrit par Suzuki dans les arrêts de jeu. 

En dehors de ça, le conte de fées se poursuit au sommet du football belge pour des Zèbres qui, avec cette sixième victoire de rang, creusent encore l’écart en tête du classement. Place désormais à l’Europe pour Karim Belhocine et ses hommes qui arrivent lancés. Le Partizan est prévenu!

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos